Neige et verglas : tout ce qu'il faut savoir avant de mettre le nez dehors

La RN118 est-elle encore fermée ? Les bus circulent-ils ? Franceinfo fait le point sur la situation alors que de nouvelles chutes de neige sont attendues vendredi.

Une voiture sur une route de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire), mercredi 7 février 2018. 
Une voiture sur une route de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire), mercredi 7 février 2018.  (GUILLAUME SOUVANT / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La neige va faire sont retour sur une partie de la France. De nouvelles chutes sont attendues, vendredi 9 février, sur un axe allant de la frontière belge au centre de la France en passant par la région parisienne. Voici ce qu'il faut savoir pour affronter les flocons en toute sérénité.

Quels sont les départements en alerte orange ?

La vigilance orange, qui ne concernait depuis jeudi que les huit départements franciliens, a été élargie à 23 départements : l'Aisne, le Cher, la Corrèze, la Creuse, l'Eure-et-Loir, l'Indre, l'Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, Loiret, le Nord, l'Oise, le Pas-de-Calais, Paris, la Seine-et-Marne, les Yvelines, la Somme, la Vienne, la Haute-Vienne, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise.

Quel temps prévoit Météo France ? 

Selon Météo France, ces départements vont être touchés par un "nouvel épisode neigeux notable" mais "les hauteurs de neige attendues seront inférieures" au pic de mardi et mercredi, qui avait engendré une vaste pagaille en Ile-de-France. Les prévisionnistes annoncent "une couche de neige fraîche de 3 à 7 cm" attendue en quelques heures à partir de vendredi matin. En revanche, des températures "très basses" ont été enregistrées sur le bassin parisien en début de matinée, avec -9°C à Chateaudun (Eure-et-Loire), -5°C à Orly (Val-de-Marne) ou encore -4°C à Paris, selon le bulletin de Météo France diffusé à 6 heures. "Attention, ça va encore glisser", avertit le prévisionniste Frédéric Nathan.

A-t-on le droit de prendre sa voiture ?

Face à ce "nouvel assaut de l'hiver", le ministère des Transports a renouvelé son appel à "une vigilance particulière". Le ministère de l'Intérieur et la préfecture de police de Paris ont de nouveau appelé les automobilistes à "ne pas utiliser leurs véhicules". Vers 6h30, la circulation routière en région parisienne était fluide avec 9 km de bouchon cumulés, un niveau plus faible que d'ordinaire, selon le site Sytadin.

La RN118, symbole du spectaculaire désordre provoqué par les premières neiges mardi soir en Ile-de-France, avec entre 1 500 et 2 000 automobilistes bloqués, reste fermée à la circulation jusqu'à samedi midi. Réautorisée jeudi, la circulation des poids lourds en région parisienne est de nouveau interdite vendredi depuis 5 heures du matin.

Cette interdiction sera levée "dès que possible", peut-être dès vendredi soir, a affirmé le préfet de police de Paris Michel Delpuech, en réponse à la colère des transporteurs routiers. Une interdiction de circuler pour les poids lourds est aussi en vigueur dans l'Eure-et-Loir, la Marne et l'Yonne.

Quid des transports en commun ?

Du côté des transports publics, la RATP a prévu un trafic "normal" dans le métro et sur le RER et "quasi normal" pour les bus. La SNCF a quant à elle annoncé un retour progressif à la normale pour le Transilien et un trafic normal sur l'ensemble des axes TGV. Cependant, la RATP et la SNCF ont prévenu que la situation pourrait évoluer en fonction des conditions météorologiques.

Par ailleurs, la région Hauts-de-France a suspendu les transports scolaires et interurbains vendredi dans ses cinq départements (AisneNord, Oise, Pas-de-Calais et Somme). Le ramassage scolaire restera également suspendu en Essonne, dans les Yvelines, le Val-d'Oise et la Seine-et-Marne.