Intempéries : les transporteurs impactés

Alors que les intempéries ont provoqué quelques désagréments en France, les transporteurs sont très impactés. Interdits de circuler, ils ne peuvent plus acheminer leurs marchandises.

Voir la vidéo

Ce vendredi, de nombreux poids lourds devraient être interdits de circulation à nouveau. Une interdiction qui empêche les entreprises d’effectuer leurs livraisons normalement. Et ce sont tous les secteurs qui concernés. Dans un magasin de sport parisien, par exemple, les rayons sont vidés. Jeudi, il s’est vendu 500 bottes et des vêtements chauds, soit dix fois plus qu’à l’accoutumée. Une journée "plus importante que le premier samedi de soldes", pour l’enseigne.

Quelles solutions ?

En région, on tente de livrer à Paris, mais c’est un casse-tête pour beaucoup, entre les ordres et les contre-ordres donnés par les préfectures. "Cela peut mettre des enseignes et des petites entreprises en péril parce qu’ils ne font pas de chiffre d’affaires. Certains ont appelé à l’aide. Ils avaient produit des commandes spéciales, mais n’ont pu les charger", explique Christophe Milou, directeur d’une agence de transports frigorifiques. Cependant, il existerait bien des solutions alternatives comme des convois de camions encadrés. Pour les fruits et légumes, les transporteurs demandent à pouvoir livrer après 5h du matin samedi et tout le week-end.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'autoroute A15 à Cergy-Pontoise (Val-d\'Oise), le 6 février 2018.
L'autoroute A15 à Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), le 6 février 2018. (MAXPPP)