Intempéries : cinq départements des Pyrénées en alerte orange

Ils sont placés en vigilance orange en raison de risques d'avalanches, de neige-verglas et de pluie et inondations. 

Un chasse-neige dans la ville de Laruns, dans les Pyrénées-Atlantiques, dimanche 1er février 2015. 
Un chasse-neige dans la ville de Laruns, dans les Pyrénées-Atlantiques, dimanche 1er février 2015.  (IROZ GAIZKA / AFP)

Cinq départements ont été placés en alerte orange par Météo France, dimanche 1er février. Les Pyrénées Atlantiques sont en vigilance pluie-inondation et avalanches. La Haute-Garonne, les Hautes-Pyrénées et l'Ariège pour neige-verglas et avalanches. Enfin, les Pyrénées Orientales pour un risque d'avalanches.

Sur les Pyrénées-Atlantique, "les précipitations se poursuivent (...), plus régulières et plus marquées sur l'ouest du massif, mais elles vont faiblir peu à peu pour cesser en fin de nuit prochaine", prévient Météo France. Le prévisioniste a placé la Haute Garonne, les Hautes Pyrénées et l'Ariège en vigilance neige et assure cependant que "les précipitations assez fortes, vont faiblir peu à peu pour cesser en fin de nuit prochaine avec 15 à 20 mm (en équivalent-eau) à venir pour l'après-midi et la nuit." Enfin, seule la moitié sud de la haute-Garonne est concernée. Francetv info fait le point sur la situation :

Un risque d'avalanches maximum

La vigilance orange avalanches est en cours dans ces cinq départements, avec un risque de niveau 5, le risque maximum. Dans les Pyrénées-Atlantiques, une "avalanche d'une ampleur exceptionnelle" s'est produite vers 12h30 à la station de ski de Gourette, sans faire de victime, le domaine skiable étant fermé au moment de la coulée. Seules des remontées mécaniques ont été endommagées.

FRANCE 3

Dans les Hautes-Pyrénées, à Aulon, village situé à l'entrée du Parc national des Pyrénées, trois personnes ont été ensevelies par une avalanche dimanche matin. "Elles ont été dégagées et sont saines et sauves", selon la préfecture.

Enfin, deux skieurs sortis hors piste à Saint-Lary ont été retrouvés peu après 18h30 par les gendarmes et CRS de montagne, a indiqué à l'AFP la préfète des Hautes-Pyrénées, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc.

Encore 4 000 foyers privés d'électricité

A 19h30, il restait 4 000 foyers privés d'électricité : 1 500 dans les Hautes-Pyrénées et 500 dans les Pyrénées-Atlantiques, a indiqué Frédéric Boutaud, directeur des relations externes d'ERDF dans le Sud-Ouest. Le travail des 200 techniciens mobilisés "a été fortement ralenti par les conditions de circulation extrêmement difficiles. La prévision pour la fin de soirée est de moins de 1 000 foyers privés d'électricité", a-t-il précisé.

De nombreuses routes fermées

Les routes départementales donnant accès au tunnel du Somport, en direction de l'Espagne, ont été fermées, ainsi que les accès à la principauté d'Andorre du côté français. A 20 heures, le tunnel de Puymorens (Ariège) devait être fermé "pour une durée indéterminée", tandis qu'en Haute-Garonne, plusieurs voies seront fermées pour la nuit et la matinée.

FRANCE 3

Des skieurs coincés dans les stations

Dans les stations pyrénéennes, les skieurs, venus profiter d'un week-end sur les pistes se sont retrouvés coincés. Certains ne pourront quitter les stations qu'à partir de lundi.

Dans ces départements, des opérations de convoyage, encadrées par des déneigeuses et les secours, ont été organisées pour permettre le départ des skieurs venus passer le week-end dans les stations. Ainsi 120 véhicules ont été convoyés de La Pierre-Saint-Martin (Pyrénées-Atlantiques) vers la vallée, selon le sous-préfet d'Oloron-Sainte-Marie. "A Gourette les conditions étant un peu plus difficiles, c'est un peu plus long. Il y a environ 150 voitures, mais il sera très vite terminé. A Artouste, c'est fini pour une dizaine de voitures", a-t-il ajouté en fin d'après-midi.

FRANCE 3