DIRECT. Neige : 15 000 personnes ont passé la nuit dans des centres d'urgence en Savoie

Quatre départements sont toujours en vigilance orange. 

Des touristes passent la nuit dans un centre d\'hébergement d\'urgence à Albertville (Savoie), le 27 décembre 2014.
Des touristes passent la nuit dans un centre d'hébergement d'urgence à Albertville (Savoie), le 27 décembre 2014. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Une nuit de galère pour commencer les vacances. Quelque 15 000 personnes ont été contraintes de dormir dans des centres d'hébergement d'urgence en Savoie, samedi 27 décembre, en raison des importantes chutes de neige qui ont paralysé la circulation près des stations de ski.

 Albertville, Bourg-Saint-Maurice, Aime, Moûtiers, Annecy, Chambéry, Aix-les-Bains, Briançon, Gap… Au total, 83 centres d'hébergement d'urgence ont été ouverts pour accueillir les vacanciers bloqués. Si 15 000 personnes ont pu y passer la nuit, d'autres ont été contraintes de dormir dans leur voiture.

Dimanche matin, ces vacanciers ont pu regagner leurs véhicules, pour tenter de reprendre la route vers les stations de ski. Toutefois, la circulation restait très compliquée, en particulier dans les secteurs de la Maurienne et de la Tarentaise. Seuls les automobilistes équipés de chaînes sont pour le moment autorisés à circuler vers les stations de ski. Un numéro vert (0811 00 06 73) a été mis en place pour informer au mieux les vacanciers.

Quatre départements restent en vigilance orange à la neige et au verglas. Il s'agit de l'Ain, l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NEIGE

22h59 :  Ce sont les derniers naufragés de la route. Un groupe d'une cinquantaine de Britanniques est toujours coincé ce soir dans un gymnase d'Albertville (Savoie). Ces Britanniques, voyageant avec un tour-opérateur, ont déjà passé la nuit dernière dans ce gymnase. Ils reprochent au tour-opérateur de n'avoir envoyé personne pour les aider.


(JEAN PIERRE CLATOT / AFP)

21h51 :  Ces fortes chutes de neige ont provoqué 24 heures de pagaille sur les routes savoyardes et bloqué 15 000 véhicules bloqués hier soir, mais elles permettent aussi aux utilisateurs de Twitter de prendre de belles photos, et de les mettre ensuite en ligne sur le réseau social.

21h47 :  Pourquoi ne jamais parler des habitants d'Albertville et des environs qui ont hébergé des naufragés et toujours parler des centres d'hébergements? Nous avons accueilli 15 personnes la nuit dernière et nous n'étions pas les seuls loin de là !!!

21h47 :  Dans les commentaires, un(e) internaute rappelle que les habitants se sont montrés solidaires hier soir pour accueillir les personnes coincées dans leurs véhicules après les fortes chutes de neige.

20h42 :  Prudence encore si vous avez prévu de skier demain dans les Alpes. Le risque d'avalanches sera important dans les massifs de Savoie, en raison des forts vents en altitude qui ont accompagné les récentes chutes de neige.

19h40 :  Alors que le soleil est de retour et que la neige tient encore bon sur certains sols de l'Aisne, France 3 Picardie fait le bilan du phénomène météorologique qui s'est abattu sur la région ce week-end. Une averse de grêle semble avoir été à l'origine d'un accident mortel sur l'A16 dans la Somme.


18h24 :  Bonjour . Des difficultés sont signalées par Bison Futé sur la RN90 vers Bellentre à 4km de Bourg Saint-Maurice, à la suite d'un accident impliquant un bus circulant à vide et deux véhicules légers. Une déviation a été mise en place et le retour à la normale est attendu d'ici 45 minutes. Plus globalement après un weekend noir, "le trafic reste soutenu mais s'écoule", précise un porte-parole de la préfecture de Savoie.

18h23 : Bonjour, comment ça roule sur les routes à cause de la neige ? Merci

15h49 :   La neige était prévue et attendue, normal quand on va à la montagne. Ce qui pose problème ce sont les inconscients qui s'arrêtent en plein milieu des routes pour mettre leurs chaines, ou ceux qui n'en ont pas et bloquent tout le monde. Mon neveu s'est retrouvé bloqué en bas à cause de gens qui n'avaient rien prévu. Mais plus de places dans les centres d'hébergements ni dans les hôtels. Galère galère. Ils sont enfin arrivés à bon port, c'est le principal.

15h47 :  Nous avons quitté Monêtier (Hautes-Alpes) à 10h et sommes arrivés à l'autoroute à 22h.Nous avons croisé vers 20 heures les vacanciers qui montaient vers les stations étaient coincés dans 40 km de bouchon. Certains nous ont arrêté pour savoir ce qui les attendaient. J'avais beaucoup de peine pour eux car ils allaient passer la nuit dans leur voiture à coup sur. Franchement, j'espère qu'ils auront la compensation d'avoir de la belle neige car ils ont du vivre un cauchemar.

Plus jamais de route la samedi pour moi. Et il faut savoir que les autorités ne savent pas gérer. 3 pistes : 1/ faire de l'affichage à outrance car les voyageurs ne sont pas informés 2/ alterner samedi et dimanche pour les arrivées en cas d'intempérie ( plaques paires et impaires par exemple). 3/ vente de chaussettes avec les contrôle de police des le début du trajet.

15h43 :  Bis repetita. Après une journée noire sur la route des stations de ski, samedi, la circulation reste très difficile aujourd'hui. De nombreux vacanciers se sont rués dans les stations-services pour acheter des chaînes pour leurs véhicules.


(FRANCE 2)

15h32 :  Le trafic reprend difficilement en Savoie. A la mi-journée, la circulation est encore congestionnée, particulièrement dans les vallées de la Tarentaise et de la Maurienne, qui mènent aux grandes stations de sports d'hiver alpines. En outre, la chute des températures doit entraîner un gel et rendre les routes glissantes, souligne Météo France. Les automobilistes doivent donc rester prudents et patients. 

14h58 : Il faudrait en profiter pour remercier tous les professionnels qui se sont investis pour la sécurité des automobilistes inconséquents. Ces professionnels travaillent la nuit et le dimanche. Bravo et merci.

14h54 :  On nous a laissé descendre de la station sans aucun conseil. Je suis prévoyant (4 pneus neige, chaînes, couvertures, eau, alimentation ...) sauf que 10 heures pour une dizaine de km .. faut pas déconner. Fallait empêcher les gens de s'engager et quand un chasse neige monte, on met 100 bagnoles derrière en bloquant l'autre sens puis pareil en descendant. (...) en 10 heures on a vu 1 chasse neige et 2 policiers les mains dans les poches puisque tout était déjà bloqué !

14h52 : Vienne-Annecy en 4h. Pas merci à autoroute info de ne pas avoir conseillé le moindre itinéraire alternatif aux gens. Ils ont aussi mis très longtemps à se décider à dire aux gens de se loger pour la nuit. Heureusement qu'on connait le tunnel du chat nous.

14h51 :  Leurs traits, on le comprend, sont tirés. Près de 15 000 personnes ont passé la nuit dans des centres d'hébergement d'urgence en Savoie en raison d'importantes chutes de neige qui ont paralysé le réseau routier. A l'aéroport de Chambéry (Savoie), de nombreux touristes, pour la plupart étrangers, ont dormi sur le sol du hall d'accueil. Dans les commentaires, vous nous faites part de votre expérience. 


(AMBROISE BOULEIS / JULIE BECKRICH - FRANCE 2)

13h07 :  Tous les ans c'est pareil ! Pour certains, il faudrait que les routes soient parfaites jusqu'en bas des pistes et les pistes super-enneigées naturellement ! Quelle inconséquence !

13h06 :  Il y a de la neige dans les ALPES ? Ha ! Et au mois de décembre ?

13h05 :  15 000 personnes ont passé la nuit dans des centres d'hébergement d'urgence en Savoie. Autant de voitures se sont retrouvées bloquées sur les routes qui mènent au piste. Cette pagaille exaspère la plupart d'entre vous. Mais certains préfèrent ironiser. La preuve : 

12h27 :  On parle de "galère", de "pagaille", de "naufragers de la route"... Mais à quoi ressemblait vraiment la journée d'hier sur les routes de l'Est de la France ? Voici notre diaporama consacré à ces départ en vacances chaotiques.


(MAXPPP)

12h22 : "Les stations sont accessibles sans chaînes jusqu'à 1600 mètres et progressivement nous allons remonter cette altitude pour que les automobiliste puissent accéder aux stations."
 Interrogé sur I-Télé, le préfet de Savoie explique que l'objectif du jour est de "rendre toutes les stations accessibles à tous les véhicules." Une mission qui devrait prendre du temps, explique-t-il, rappelant que les automobilistes sans chaînes ont été sommés de différer leur départ vers les stations, le temps que les chasse-neiges puissent leur libérer le passage. 2000 chaînes supplémentaires ont été mis à disposition dans les commerces locaux, poursuit-il.

11h07 :  Confirmation pour l'Alpe d'Huez : trois gendarmes en tout et pour tout entre Grenoble et l'Alpe d'Huez sur une aire de chaînage à quelques kilomètres de Grenoble. Pas de régulation, pas d'intervention... Des gens pas équipés s'engageaient et mettaient leur voiture en travers un peu plus haut.

11h06 :  C'est quand même pas de la faute des autorités si des automobilistes ont pris la route en pleine tempête de neige. C'est déjà formidable que des places soient ouvertes avec de l'argent public. Il y a tellement de personnes qui manquent de tout et c'est ceux qui vont en vacances au ski qui vont en bénéficier. Est ce qu'on doit interdire la circulation des personnes pour éviter ce genre de problèmes ? J'aimerais bien qu'on enquête pour savoir combien d'automobilistes sont partis sans équipements avec des enfants sans se poser de questions : ce serait aussi des faits à relater de même que l'annonce des prévisions des vendredi (...).

11h05 :  Devant me rendre à Evian et entendant sur 107.7 info autoroutes que l'A40 bloquée depuis Bourg-en-Bresse, j'ai quitté comme des centaines autres automobilistes l'A39 a Poligny et attaqué la RN5 a travers le Haut Jura - quelle galère - blizzard avec très fortes chutes de neige et routes absolument pas déneigées surtout aux Rousses -Premanon et le Col de la Faucille. Présence de gendarmes ok, mais peu de chasse neige et surtout en sens inverse.

Personnellement super équipée avec pneus neige et véhicule 4x4. Jai pu passer et arriver dans la plaine de Genève sans pépin. Mais près de 4 h depuis Poligny jusqu'à Genève. Pourquoi aucune information sur ces conditions extrêmes aux radios ?

11h03 : Ce matin, Bison Futé signale toujours des perturbations et ralentissements, notamment dans les Alpes. "Les conditions de circulation sont déjà très difficiles sur les secteurs Maurienne et Tarentaise", indique la préfecture de Savoie. Elle conseille de différer son départ dans la journée. Dans les commentaires, vous continuez de réagir. 

10h42 :  Plus que quatre départements en vigilance orange, selon Météo France. Il s'agit de l'Ain, de l'Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie

10h19 :  "Les véhicules sans chaînes ne doivent pas reprendre la route", prévient à son tour Alain Vidalies, ministre des Transports, au micro d'Europe 1

10h18 :  Le trafic est toujours très encombré en Savoie, comme ici entre Albertville et Moutiers, ce matin. 

(JEAN PIERRE CLATOT / AFP)

10h17 :  La neige paralyse en partie le pays mais on sait à quoi s'attendre quand l'alerte météo est sur 19 départements et que c'est justement là où les personnes ont décidé de passer leurs vacances. Personnellement je ne me serais pas mise en danger.

10h16 :  La neige ne tombe pas seulement sur les pistes de ski !! les  touristes devraient penser aux habitants des régions enneigées qui doivent chaque matin peller la neige pour aller travailler! Bonne vacances quand même !

10h14 :  On savait depuis une semaine qu'il allait neiger, aucun de vous n'a eu l'idée de décaler son départ, ou au moins de prendre quelques précautions, comme couvertures et réserves d´eau ? Il est bien sûr bien mieux de compter sur les autres et de se plaindre toujours et encore !

10h13 :  Avant de crier au loup sur les services de la DDE, il faut reconnaître que c'est une accumulation de facteurs : grosses chutes de neige, monde sur les routes, du coup les chasses neiges ne peuvent pas pas passer et quand on rajoute des véhicules non équipés et bien on ce retrouve avec des gens bloqués ! Différer son départ aurai été la meilleure solution !

10h12 :  Moralité : les véhicules non équipés ne doivent pas avoir accès aux cols. Dans les années 90, cela était obligatoire et il y avait la gendarmerie qui y veillait...On n'a pas idée d'entreprendre un voyage à la neige sans équipements pneumatiques.

10h13 :  Dans les commentaires, certains d'entre vous estiment que les vacanciers ont manqué de prudence, notamment ceux dont les pneus n'étaient pas équipés de chaînes. 

10h11 : "Le chassé-croisé vire à la galère", confirme pour sa part Le Dauphiné Libéré de ce matin. Il souligne que 15 000 véhicules ont été bloqués par la neige en Savoie. 


(LE DAUPHINE LIBERE)

10h07 : Le Parisien titre quant à lui sur la "pagaille" qui résulte des importantes chutes de neige sur l'Est de la France et notamment en montagne où se pressent ce week-end les amateurs de sports d'hiver. Le quotidien a notamment recueilli le témoignage d'une automobiliste accueilli dans un gymnase d'Albertville (Savoie). 


(LE PARISIEN)

09h41 :  Près de 15 000 personnes ont passé la nuit dans les centres d'hébergement d'urgence en Savoie, confirme encore ce matin la préfecture de Savoie. Selon Alain Vidalies, ministre des Transports, 83 centres d'hébergements d'urgence ont été ouverts, a-t-il dit sur Europe 1.

Impossible pour l'instant de déterminer combien d'automobilistes ont dû passer la nuit dans leurs voitures. Retrouvez l'article de France 3 Alpes.


(CELINE AUBERT-EGRET / FRANCE 3 ALPES)

09h32 :  On a accueilli une famille de 5 personnes, un couple de belges, un autre avec enfants venant de Sens, un autre gars, une autre famille de Paris avec 2 enfants, 9 néerlandais qui sont partis à la mairie dormir après une bonne soupe et des pâtes, deux d'entre eux sont venus dormir...heureusement que la maison est grande, c'est un peu l'auberge espagnole mais c'est sympa ! Pierre de Fréterive

09h32 :  Je suis reste bloqué sur la route de l'Alpe d'Huez plus de 5 heures. Een bas de la montée, personne ne filtrait les véhicules non équipés. Mes chaines ont cassées à force de s'arrêter et de redémarrer. J'ai finalement pris une navette qui passait par là qui m'a monté à, en laissant ma femme dans le véhicule. J'ai acheté des chaines là haut, je suis redescendu grâce à la navette qui a bien voulu me prendre et nous sommes arrivés 11 heures après être partis de Rives,  à 110km. Nous n'avons vu aucun chasse neige ni gendarme ni secours quelconque (...)

09h30 :  Mon mari et mes enfants sont toujours bloqués sur la route a 50km du lieu d'arrivée. Il est 0010, (...) tout le monde est épuisé, pas de secours ni d information, le numéro d'urgence est saturé .... C'est bien de dire aux gens de quitter l'autoroute mais quand on est dans un bouchon et que l'on met 2 h pour faire 500m, que faire ? Ils sont partis ce matin avec tout l équipement nécessaire pour accéder a la station eux et voilà ou ils en sont. 

Faites connaître ces difficultés qui sont inadmissibles [alors que] les prévisions météo annonçaient de la neige. On parle de l'ouverture des centres d'hébergement. Quelques chanceux y passent la nuit et [pour] les autres espérons qu il n'y ait pas de drame cette nuit ..... Ou sont les secours : une couverture, de l eau, une parole, des informations, ca aiderait sûrement (...).

09h26 :  Sommes sur l'A43 Maurienne, arrêtés régulièrement moteurs coupés, avançons par tronçons de 500m, il neige et n'avons vu aucun secours. Ne savons pas si nous pourrons rejoindre notre station dans la nuit ou si nous resterons bloqués sur l'autoroute ! Ne comprenons rien aux coupures de trafic malgré cette heure avancée de la nuit. 

09h23 :  Sur BFM TV, le préfet de Savoie assure que 14 000 places d'hébergements d'urgence ont été mis en place pour venir en aide aux vacanciers bloqués par la neige sur la route des sports d'hiver. Dans les commentaires, vous avez témoigné de votre situation, que vous soyez un automobiliste en galère ou une famille d'accueil.

07h12 :  Douze départements sont toujours en vigilance orange, ce matin, en raison de la neige et du verglas. Il s'agit de la région Franche-Comté ainsi que de l'Ain, de la Côte-d'Or, de l'Isère, de la Haute-Marne, du Bas-Rhin, de la Savoie, de la Haute-Savoie et des Vosges.