Cet article date de plus de deux ans.

"De la neige qui va tenir au sol, en assez grande quantité" : à quoi faut-il s'attendre mardi avec l'arrivée de la dépression Gabriel ?

Dans la nuit de mardi à mercredi, un épisode "intense" de précipitations neigeuses pourrait toucher le nord de la France et entraîner des difficultés de circulation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les routes de la région de Lille (Nord) sous la neige, le 23 janvier 2019. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Les flocons tombés la semaine dernière n'étaient qu'un avant-goût. A partir du mardi 29 janvier dans l'après-midi, ils devraient tomber en abondance sur le nord de la France, provoquant une accumulation pouvant aller de "5 à 10, voire 15 cm" de neige en plaine, annonce Météo France. Ces précipitations sont liées à l'arrivée sur la façade ouest de l'Hexagone de la dépression Gabriel. Olivier Proust, prévisionniste chez Météo France, fait le point sur la situation pour franceinfo.

Franceinfo : Quelle est cette dépression Gabriel qui arrive et à quoi doit-on s'attendre exactement ?

Olivier Proust : A l'heure où l'on se parle, cette dépression n'existe pas encore. Elle va naître car, sur le proche Atlantique, on a les conditions propices pour que se forme une dépression. Elle est assez rapide, assez explosive et va plonger du large de l'Irlande vers le golfe de Gascogne, pour atteindre les côtes françaises mardi après-midi, entre la région nantaise et bordelaise.

Il s'agit d'une tempête hivernale modérée, plutôt classique au niveau du vent, avec des valeurs qui dépassent les 100 km/h près des côtes et des pointes pouvant aller jusqu'à 130 km/h. En revanche, sur le flanc nord de cette dépression, on aura des précipitations soutenues, exclusivement sous forme de neige, occasionnant une accumulation de 5 à 10 cm, parfois 15 cm en plaine, dans la nuit de mardi à mercredi, et dans la matinée de mercredi. Cette dépression va circuler sur le territoire en l'espace de 24 heures. La neige va concerner le nord du pays jusqu'en plaine, puis s'évacuer vers l'Est mercredi, en deuxième partie de journée.

Cet épisode neigeux sera-t-il plus fort que celui de la semaine dernière ?

On est dans une configuration particulière. Cette dépression va circuler sur le pays avec une masse d'air assez froide. Sur le flanc nord, elle va occasionner un retour neigeux.

Ce n'est pas le premier qu'on connaît, mais on devrait avoir un épisode localement bien marqué. Il sera plus intense que celui de la semaine dernière qui était un front neigeux pour lequel se posait la question de la tenue de la neige.

Olivier Proust, prévisionniste à Météo France

à franceinfo

Dans le cas présent, il est certain que la neige va tenir, car elle va tomber de façon plutôt intense. 

Quelles seront les régions les plus touchées ?

La localisation précise du centre dépressionnaire est malheureusement difficile à prévoir dans ce genre de dépression, car c'est une situation très dynamique. On n'est pas encore certains à 100% des zones concernées. La zone de neige associée à cette dépression dépendra de la trajectoire de celle-ci. En résumé, on sait qu'il va y avoir de la neige qui va tenir au sol, en assez grande quantité, en plaine dans la moitié nord. Reste à savoir si ce sera le Berry, le Val de Loire, le Bassin parisien ou la Basse-Normandie qui seront le plus touchés. 

Des difficultés de déplacements à prévoir ?

On a bien pu gérer le front neigeux de la semaine dernière, mais là, face à ce retour neigeux, les précipitations vont être intenses. Même si on prend toutes les précautions sur les routes, il y aura quand même des problèmes d'engorgement, de blocage et d'impossibilité de se déplacer. Ce sont des neiges plus intenses, donc plus difficiles à combattre en temps réel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Neige

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.