Neige : les routiers forcés à l'arrêt pour la nuit

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Neige : les routiers forcés à l'arrêt pour la nuit
France 3
Article rédigé par
V. Lerouge, A. Deshayes, J-M Seigner, O. Journiat, J-M Piron, A. Brodin - France 3
France Télévisions

Des centaines de camions ont dû être arrêtés dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 février, après l'interdiction de circuler pour cause de chutes de neige.

Si la neige a émerveillé les habitants de l'ouest de la France, pour certains, elle a été synonyme de galère. Ainsi, en Normandie, plusieurs routiers se sont retrouvés bloqués et ont dû passer la nuit sur des aires d'autoroutes, après la fermeture de plusieurs axes aux poids lourds. "Je suis là depuis hier 16 heures [mardi 9 février]. Je n'ai pas le choix. C'est normal, c'est de la neige, on ne va pas se mettre en vrac", semble accepter l'un des routiers, forcés de passer la nuit dans un hôtel entre la Bretagne et la Normandie.

Plus de 800 camions près de Paris 

D'autres ont dormi dans leur cabine. "On a bien dormi, il y a le chauffage dans le camion", ajoute un autre chauffeur. À l'aube, avant de reprendre la route, il a fallu racler le sol gelé pour repartir doucement. Mais sur l'A84, les gendarmes arrêtaient encore par endroits les poids lourds, qui auraient pu entraver la circulation en cas de glissade. Dans l'Eure, sur l'A13, une file impressionnante de camions immobilisés s'était formée. Près de Paris, ils étaient 800 à attendre le feu vert donné au petit matin, mercredi, pour reprendre la route.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.