Hausse des températures : l'ascension du mont Blanc devient périlleuse en raison de chutes de pierres

Publié
Hausse des températures : l'ascension du Mont-Blanc devient périlleuse en raison de chutes de pierres
FRANCE 2
Article rédigé par
D.Sébastien, T.Germain, B.Parayre - France 2
France Télévisions

Lundi 25 juillet, il est déconseillé aux alpinistes de se rendre au sommet du mont Blanc. Avec la hausse des températures, des pierres se décrochent, menaçant de tomber sur les promeneurs. 

Les voies principales d'ascension du mont Blanc connaissent des chutes de pierre importantes, ce qui rend la montée périlleuse, lundi 25 juillet. Le couloir du Goûter, le passage le plus fréquenté pour atteindre le sommet, est vivement déconseillé. Il n'y a pas d'interdiction, mais les alpinistes connaissent les risques. Certains décident tout de même de partir. "Je ne comprends pas leur façon de faire, leur façon d'appréhender la montagne", s'inquiète Philippe Godard, secouriste de la brigade blanche de Saint-Gervais (Haute-Savoie). 

"Ça tombe toute la journée" 

L'itinéraire devient dangereux dès 1 300 m d'altitude. Des gendarmes de haute-montagne surveillent le couloir du Goûter. À tout moment, des pierres se décrochent du mont Blanc et menacent de s'écraser sur les alpinistes, aventurés sur la voie. "Ça tombe toute la journée (…) en fait, c'est imprévisible", constate Adrien Buet, du peloton de gendarmerie de Haute montagne de Chamonix. Les guides ne proposent plus la visite du mont Blanc, tandis que la préfecture et la mairie de Saint-Gervais demandent aux touristes de renoncer à l'ascension du mont Blanc. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.