Canicule : Météo France place quatre départements du Sud-Est et les Pyrénées-Orientales en vigilance orange

Pour la troisième fois depuis début juin, les températures seront particulièrement élevées au sud d'une ligne Bordeaux-Lyon pendant plusieurs jours, prévient Météo France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le thermomètre d'une pharmacie affiche 34 °C à Paris, le 17 juin 2022. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)

Les fortes chaleurs reviennent. Le mercure grimpe partout dans l'Hexagone, dimanche 31 juillet, et peut atteindre jusqu'à 37°C dans le Sud-Est, selon Météo France. Par conséquent, le prévisionniste a placé à 16 heures cinq départements en vigilance orange à la canicule : l'Ardèche, la Drôme, le Gard, le Vaucluse et les Pyrénées-Orientales.

Dans la nuit de dimanche à lundi, la température ne descendra pas au-dessous de 23 à 25 degrés sur les plaines littorales du Languedoc et il fera très doux également vers la basse vallée du Rhône, pas moins de 20 à 23 degrés.

En outre, Météo France avertit sur le risque d'un "très fort danger d'incendies" en zone méditérranéenne, lié au régime de vents (mistral et tramontane) "assez forts" et aux "conditions restant très chaudes et sèches sur une végétation de plus en plus sensible".

"Au sud, l'air chaud se maintiendra"

Dans le Sud-Est, les températures devraient continuer de grimper lundi, jusqu'à 39°C, d'après une carte de Météo France, qui montre la tendance des températures maximales. On attend donc entre 36 et 39°C mardi dans toute l'Occitanie, de 34 à 36°C dans le Sud-Ouest, tandis que dans le reste du pays il fera entre 30 et 34°C. Puis entre 36 et 38°C mercredi, dans tout l'Ouest et dans la région lyonnaise, ainsi que dans la vallée du Rhône, et de 30 à 36°C dans le reste de l'Hexagone. A une exception : elles resteront inférieures à 30°C vers la Bretagne et la Manche.

"L'anticyclone des Açores, responsable de la canicule de juillet, revient sur le territoire", prévient Jean-Yves Choplin, prévisionniste chez Météo France. Néanmoins, la France métropolitaine devrait échapper au phénomène des "poussées chaudes", qui avait conduit à un dépassement des records de températures en juillet"Dans le nord du pays, l'épisode sera de courte durée avec le retour d'air plus 'frais' par le Nord-Ouest jeudi et vendredi. Au Sud, l'air chaud se maintiendra plus longtemps, notamment dans le Sud-Est", explique Météo France. 

La France a déjà connu une vague de chaleur précoce en juin et sort d'une deuxième qui a duré du 12 au 25 juillet. Cette dernière "constitue désormais la 45e vague de chaleur recensée depuis 1947", "la troisième la plus intense, avec un pic de l'indicateur thermique national à 28°C le 18 juillet" et "la cinquième la plus longue", selon Météo France.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.