Les sapins menacés par la sécheresse

La situation inquiète la filière horticole. Exemple dans le Morvan.

FRANCE 3

Le Morvan est le troisième producteur français de sapins de Nöel. Avec la canicule, l'inquiétude grandit. Une équipe de France 3 s'est rendue à Autun (Saône-et-Loire).
Rois des forêts, ces grands sapins du Morvan ne souffrent pas de la canicule. Mais leurs petits frères de la pépinière ont soif. Après deux mois de sécheresse et des températures proches de 70 degrés, les semis du mois de mai, ont bien du mal à lever.
"Je pense qu'on est entre 10 et 20% de graines qui n'ont pas germé", estime Frédéric Haudet, pépiniériste et reboiseur.

Une hécatombe

Les plans repiqués ne vont guère mieux. Ces petits sapins, âgés de deux ou trois ans, meurent les uns après les autres.
La pépinière de 70 hectares compte quatre bassins d'eau de pluie et pourtant, l'eau vient à manquer. "On a essayé d'arroser un petit peu tout. Mais aujourd'hui, on n'a plus assez d'eau pour arroser. S'il ne pleut pas sur le mois d'août, tout ça va être un gros problème", s'alarme Thomas Guyot, directeur de la pépinière.
Pour le moment, les grands sapins résistent bien. Ce sont eux qui, cet hiver, orneront nos intérieurs.

Le JT
Les autres sujets du JT