Cet article date de plus de six ans.

Intempéries : un mort et 3 disparus dans le Var, 13 départements en alerte au total

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve confirme la mort d'une femme à La Londe-les Maures, dans le Var, où un violent orage a entraîné des inondations, précisant que trois autres personnes, dont la fille de la victime, sont portées disparues.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les secours tentent de fanchir la commune inondée de Roquebrune-sur-Argens (Var), le 20 janvier 2014.  ( HANDOUT / MAXPPP)

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a confirmé dans la soirée du jeudi 27 novembre la mort d'une femme à La Londe-les Maures, dans le Var, où un violent orage a entraîné des inondations, précisant que trois autres personnes, dont la fille de la victime, sont portées disparues. "Sa fille n'a pas été retrouvée. Il est probable que l'enfant est décédée", a déclaré le préfet du Var par vidéoconférence au ministre.

Au total, Météo-France a placé jeudi soir 13 départements en alerte orange : les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et l'Ariège, pour des vents violents, et l'Aveyron, l'Ardèche, le Gard, l'Hérault, la Lozère, le Tarn et les deux départements de Corse, pour les risques d'inondations associées à de fortes précipitations. Le Var est placé sous vigilance orange pour inondation et pour crue. L'Ardèche, le Gard et l'Hérault sont également concernés par cette dernière alerte. Francetv info fait le point sur les dernières informations concernant les intenpéries et leurs conséquences. 

Situation difficile dans le Var

Dans le Var, le préfet demande aux habitants de ne pas sortir ce soir de chez eux et d'éviter de prendre la route. La situation reste préoccupante ce jeudi soir dans le Var, après trois jours de pluie intenses, rappelle France 3 Côte-d'Azur. De nombreuses routes secondaires sont impraticables.

A La Londe-les Maures, les quelque 50 enfants qui avaient été bloqués par la montée des eaux dans leurs établissements en fin de journée avaient pu dans leur immense majorité retrouver leurs familles dans la soirée. Seuls 6 d'entre eux, dont les parents habitent un village voisin, ont été accueillis dans le centre d'hébergement d'urgence mis en place par la municipalité. En revanche, à Grimaud, près de Saint-Tropez, quelque 80 enfants étaient toujours bloqués en début de soirée dans leurs établissements, où ils pourraient être contraints de passer la nuit. "Nous conseillons aux parents, qui ont été prévenus par le personnel enseignant et municipal, de ne pas tenter de venir les chercher. Le personnel enseignant est aux côtés des élèves", explique le directeur de cabinet de la mairie de Grimaud. Le réseau routier principal de la plaine de Grimaud est en effet sous les eaux, à la suite du débordement de deux rivières côtières, La Môle et le Giscle, selon la mairie.

Vers 21 heures, quelque 500 pompiers et 150 gendarmes intervenaient sur ces deux secteurs, selon la préfecture. Entre 16 heures et 20 heures, 24 hélitreuillages et 68 interventions terrestres ont eu lieu sur le secteur de Grimaud et 18 hélitreuillages à La Londe au même moment.

Quelles prévisions pour cette nuit ?

Ce nouvel épisode météorologique tourmenté se faisait sentir à partir de jeudi soir. Météo France prévoit dans la nuit de jeudi à vendredi un "épisode pluvieux accompagné d'orages et de vents soutenus" de la Méditerranée à l'Hérault et au Gard, ainsi qu'au Tarn, à l'Aveyron, la Lozère et l'Ardèche.  "Il convient d'être particulièrement vigilant là où les sols sont déjà complètement saturés en eau par les pluies tombées récemment", met en garde Météo France. Météo-France prévoit également des rafales de vent de l'ordre de 90-110 km/h, y compris dans les départements bordant le golfe du Lion.

"Ces vents soutenus génèrent de fortes vagues ainsi qu'une surélévation importante du niveau de la mer. Le déferlement de ces vagues à la côte peut engendrer des submersions marines" dans les Alpes-Maritimes, le Var, l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales, précise Météo-France. En Corse, le début de l'événement sera plus tardif et ce n'est qu'à partir de vendredi matin que l'on peut s'attendre à une intensification des averses sur une grande moitié est de l'île.

Les conseils de prudence

Pour tous les départements concernés, Météo France renouvelle ses appels à la prudence: limiter ses déplacements, ne pas intervenir sur une toiture, éviter d'utiliser des appareils électriques en cas d'orage, etc. 

Jérôme Lecou, ingénieur prévisionniste chez Météo-France, conseille de s'armer de patience : ce type d'épisode "va venir ponctuer cet automne qui sera remarquablement pluvieux".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.