VIDEO. Inondations : l'heure est au constat pour les agriculteurs des Pyrénées-Orientales

Après les violentes intempéries, France 3 est parti rencontrer les agriculteurs des Pyrénées-Orientales.

FRANCE 3

Georges Sirach est maraîcher. Pour la deuxième fois en un an, sa production est perdue. Devant ses salades, il constate amèrement : "elles étaient prévues pour le mois de janvier. Mais là, elles sont toutes boueuses, elles ne pourront pas repartir". Résultat: 40 000 salades détruites par la montée des eaux, soit 2 hectares sinistrés.

"Il faut voir les aides que l'Etat peut nous fournir"

Même dépit chez Thierry Monségur, viticulteur à Saint-Paul-de-Fenouillet. "On attend plus que les indemnités pour pouvoir s'en sortir", explique-t-il devant ses vignes abîmées. "Il faut voir les aides que l’État peut nous fournir", constate-t-il. Pour les agriculteurs des Pyrénées-Orientales, l'inquiétude est maintenant de savoir quand ils seront remboursés. Depuis ce matin, mardi 2 décembre, l'état de catastrophe naturelle a été déclaré dans les Pyrénées-Orientales. Cette procédure permet d'accélérer l'indemnisation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capestang (Hérault), des vignes noyées après les inondations, el 29 septembre 2014
Capestang (Hérault), des vignes noyées après les inondations, el 29 septembre 2014 ( MAXPPP)