Vidéo À 18 ans, il est expert en météorologie et publie ses prévisions sur les réseaux

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Autodidacte et passionné, Ilyes est devenu expert en météorologie. À seulement 18 ans, il publie ses prévisions sur les réseaux sociaux (Météo Franc-comtoise) depuis déjà 3 ans et alerte sur les risques d'inondations. Brut l'a suivi pendant une journée sur le terrain, dans son département du Doubs.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Autodidacte et passionné, Ilyes est devenu expert en météorologie. À seulement 18 ans, il publie ses prévisions sur les réseaux sociaux (Météo Franc-comtoise) depuis déjà 3 ans et alerte sur les risques d'inondations. Brut l'a suivi pendant une journée sur le terrain, dans son département du Doubs.

Autodidacte dans les prévisions météo, Ilyes, 18 ans, alerte et informe les habitants de Franche-Comté sur les réseaux sociaux sur sa propre page Facebook "Météo Franc-comtoise". Sa passion, il la vit aussi sur le terrain où il observe les conséquences des phénomènes météo et les partage sur ses pages. Brut l'a suivi pendant une journée en vigilance orange pour pluie-inondation le jeudi 15 juillet dans son département du Doubs, au Saut du Doubs. "Le Saut du Doubs est en crue. Ce n'est pas arrivé depuis des dizaines d'années d'avoir une crue pareille en plein été. Il faut savoir que l'année dernière à cette époque, il ne tombait pas une seule goutte juste ici", raconte Ilyes.

Vivre de sa passion

Après avoir fait des études pour devenir horticulteur et un service civique dans une école de son département, Ilyes espère désormais vivre de sa passion pour la météo, lui qui a été invité en 2019 à la présenter sur LCI. "Chaque soir, je regarde non pas une, ni deux, ni trois mais des dizaines de modèles météo, des cartes en tout genre, avec tous les paramètres atmosphériques consultables et donc je transforme cette information non compréhensible par le public en un bulletin météo qu'on retrouve sur le site Internet de "Météo Franc-comtoise"", raconte Ilyes lequel envisage de lancer sa micro-entreprise dans le courant de l'été, au plus tard cet automne. "Je proposerai des bulletins aux professionnels cette fois-ci. Donc là, les prévisions pour les particuliers sont bien évidemment gratuites et pour les professionnels, ce sera les bulletins qu'on entend à la radio, donc là, je vais aller démarcher la plupart des radios de Franche-Comté pour leur proposer du coup mes bulletins", explique-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.