Un an après... les inondations en France

Il y a un an, tout le centre de la France était touché par d'importantes inondations. A Paris, la Seine avait débordé.

France 3

Alerte météo en France. Le 30 mai 2016, la journée est très pluvieuse. À Orléans, il tombe l'équivalent d'un mois de précipitations. Au fil des jours, les pluies s'accumulent. Le 3 juin, les affluents gonflent, provoquant des crues importantes.

Les premiers records sont battus : 4,63 m à Nemours. L'onde de crue se propage pour atteindre la Seine. À Paris, le zouave du pont de l'Alma a de l'eau jusqu'à la taille. Les Parisiens se préparent aux inondations.

Un milliard d'euros de dégâts

Le 4 juin, la Seine est à son pic maximal, 6,10 m, un niveau jamais atteint depuis plus de trente ans. Quinze départements sont touchés. Des milliers d'habitations sont inondés. Le bilan humain est de cinq morts.

Le 6 juin, la décrue s'amorce. L'heure est à la constatation des dégâts et aux demandes d'indemnisation. Un an après, les dégâts ont coûté un milliard d'euros, deuxième catastrophe naturelle la plus coûteuse après la tempête Xynthia.

Le JT
Les autres sujets du JT
A gauche, Rémy Hautain tente d\'accéder à son atelier à Nemours (Seine-Maritime) pendant les inondations, le 2 juin 2016. A droite, le jardin après la décrue, le 20 juin 2016.
A gauche, Rémy Hautain tente d'accéder à son atelier à Nemours (Seine-Maritime) pendant les inondations, le 2 juin 2016. A droite, le jardin après la décrue, le 20 juin 2016. (MATHILDE HAUTAIN / MARIE-VIOLETTE BERNARD / FRANCETV INFO)