Tempête Fabien : des rafales à 150 km/h attendues sur la côte atlantique

La tempête Fabien fait son arrivée sur la façade atlantique samedi 21 décembre, avec de fortes rafales de vent à la clé. Les précisions de la journaliste Marie-Candice Delouvrié, en duplex depuis Biarritz (Pyrénées-Atlantiques).

france 2

De fortes rafales de vent sont attendues dans la soirée, samedi 21 décembre, sur toute la façade atlantique, signe de l'arrivée de la tempête Fabien sur le littoral. "C'est à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) et sur tout le littoral aquitain qu'on attend les plus fortes rafales à partir de 22 heures, jusqu'à 130, 140, voire 150 km/h localement. La tempête se déplacera aussi vers l'intérieur des terres, avec des vents à 110-120 km/h. C'est une tempête hivernale qui serait classique si elle ne cumulait pas deux facteurs aggravants", indique la journaliste Marie-Candice Delouvrié, en duplex depuis Biarritz.

Des sols saturés d'eau et une alerte vagues-submersion

"Le premier facteur, ce sont ces sols saturés d'eau suite aux inondations de la semaine dernière et un risque de chutes d'arbres fragilisés aggravé. C'est pour cela que la SNCF a décidé de suspendre toutes ses liaisons, dimanche matin, entre Bordeaux (Gironde) et Toulouse (Haute-Garonne), Bordeaux et Agen (Lot-et-Garonne), et toute la journée entre Bordeaux et le Pays basque. Le deuxième facteur aggravant, c'est le risque vagues-submersion en Gironde, puisque le plus fort de la tempête correspondra à la marée haute, vers 2 heures du matin. Le risque est bien réel, même si le coefficient de marée est faible, notamment à Arcachon (Gironde). Les autorités appellent à la plus grande prudence", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
La côte de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 3 novembre 2019, lors de la tempête Amélie.
La côte de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 3 novembre 2019, lors de la tempête Amélie. (GAIZKA IROZ / AFP)