Tempête en Bretagne : sur l'île d'Ouessant, "on a de bonnes rafales, mais on a un peu l'habitude"

Actuellement, vingt-deux départements sont en vigilance orange dont la région Bretagne. Habitué aux tempêtes, le maire de l'île d'Ouessant, dans le Finistère, a prévenu que celle-ci est la plus importante de l'année, vendredi sur franceinfo.

Une tempête sur les côtes bretonnes, à Ouessant, le 3 octobre 2012. (photo d\'illustration)
Une tempête sur les côtes bretonnes, à Ouessant, le 3 octobre 2012. (photo d'illustration) (MAXPPP)

Vingt-deux départements de l'ouest de la France sont en vigilance orange aux vents violents. En Bretagne, au large, l'île d'Ouessant a eu droit vendredi matin "à des bonnes rafales", a assuré, vendredi 3 février sur franceinfo, Denis Palluel. Le maire d'Ouessant a reconnu que l'"on a un petit peu l'habitude" sur l'île. Pour autant, c'est "la première importante de l'année."

>>> Suivez en direct l'évolution de la situation

Aucune liaison maritime n'est assurée depuis vendredi matin entre l'île et le continent. "Le bateau qui a été annulé va essayer de passer ce soir. Ce sera le seul lien avec le continent", explique le maire.

Les habitants ne semblent pas inquiets par cette tempête. Aucune mesure exceptionnelle n'a été prise. "Les constructions à Ouessant sont faites en conséquence. Il y a très peu d'arbres. On est mieux protégé", assure Denis Palluel.

Les tempêtes sont communes dans cette région

De plus, les anciens "ont pris la précaution de ne pas construire au bord de l'eau." Le seul risque éventuel, ce sont les toitures, "notamment chez les personnes âgées qui ont des vieux toits qui n'ont pas été refaits depuis longtemps."

Néanmoins, le maire se veut rassurant : "Cela devrait normalement bien se passer."