Tempête : des foyers privés d'électricité

Au plus fort de l'épisode de la tempête Zeus, 600 000 foyers ont été privés d'électricité. Ils étaient 200 000 ce mardi 7 mars au matin, 180 000 en Auvergne et en Bretagne. Dans le Var, sur les hauteurs de Saint Rahaël, les habitants sont sans chauffage ni éclairage.

France 2

Dans la rue principale de Saint-Paul-en-Forêt (Var), tous les commerces sont fermés. Pas d'électiricté depuis 23 heures hier soir, lundi 6 mars. La tempête Zeus a plongé dans le Var 4 000 foyers dans le noir. Le boulanger a tout de suite compris qu'il ne pourrait pas cuire la fournée du jour : "j'ai aucune machine qui fonctionne parce que tout fonctionne à l'électricité, le four... Je me suis levé cette nuit, et pas d'électricité, pas de pain."

Priorité à la sécurité dans les écoles

Le maire vient d'être appelé par la directrice de l'école primaire. Elle a rassemblé les élèves dans une classe pour se tenir chaud. La chaudière électrique ne fonctionne pas. Et ce mardi 7 mars au matin, pas de récré, des tuiles pourraient encore tomber. "Pour les enfants qui étaient à l'école, la priorité ça a été de les mettre en sécurité, donc interdiction de les mettre dans la cour, on les a rentrés tout de suite dans les salles de classe avec les enseignants présents", détaille Aline Seyeux, directrice de l'école primaire. Dans le Var, 90% des foyers seront réalimentés ce mardi soir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Trois lycéens ont été grièvement blessés par la chute de cet arbre à Carhaix-Plouguer (Finistère), le 6 mars 2017, lors du passage de la tempête Zeus.
Trois lycéens ont été grièvement blessés par la chute de cet arbre à Carhaix-Plouguer (Finistère), le 6 mars 2017, lors du passage de la tempête Zeus. (FRED TANNEAU / AFP)