Tempête Aurore : les perturbations "en voie de résolution" sur le réseau SNCF, 17 000 foyers toujours privés d'électricité

Jeudi soir, le courant a été rétabli dans une grande partie des foyers privés d'électricité à cause du passage de la tempête Aurore. Le trafic SNCF a repris progressivement dans l'après-midi. 

Article rédigé par
Avec France Bleu - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un arbre arraché à Plozévet (Finistère), jeudi 21 octobre 2021. (FRED TANNEAU / AFP)

"On est en voie de résolution" des problèmes, "la majorité de nos lignes recommence à fonctionner normalement", a assuré sur franceinfo jeudi 21 octobre Antoine Debièvre, porte-parole de la SNCF, alors que de nombreuses lignes ferroviaires ont été interrompues ou fortement ralenties en raison des vents violents, des chutes d'arbres et d'objets sur les voies et les caténaires, causés par la tempête Aurore. 

Au total, 17 000 foyers restaient privés d'électricité à 22h ce jeudi, dans le nord et nord-ouest de la France, selon un bilan provisoire d'Enedis. Enedis affirme que 4 000 techniciens et salariés d'entreprises prestataires sont déployées sur le terrain pour réalimenter au plus vite les foyers touchés.

Normandie

En Normandie, le trafic a repris très progressivement en fin d'après-midi de jeudi, notamment sur les lignes Paris-Rouen-Le Havre et Paris-Granville, mais des perturbations subsistaient. Par ailleurs, des difficultés étaient toujours présentes sur les lignes intra-régionales, notamment entre Caen et Tours, Rouen-Caen et Rouen-Dieppe. En cause, la violence des vents a fait tomber "un grand nombre d'arbres et de branches", mais aussi "des bâches et même un trampoline" sur les voies et les caténaires.

Météo-France a relevé 175 km/h à Fécamp (Seine-Maritime), 143 km/h à Granville (Manche) dans la nuite de mercredi à jeudi.

Grand Est

Les circulations ont repris sur la plupart des lignes  TER du Grand Est ce vendredi matin. La circulation reste toutefois interrompue jusque ce vendredi midi entre Munster et Metzeral.

Les pompiers de la Marne sont intervenus à 30 reprises ce jeudi, essentiellement pour des chutes d’objets dont la chute de la toiture d’un immeuble de dix étages sur cinq véhicules à Châlons-en-Champagne, rapporte France Bleu Champagne-Ardenne.

La Police nationale est intervenue environ 30 fois, tandis que leurs collègues de la Gendarmerie nationale sont intervenus 40 fois. Les équipes du Conseil départemental de la Marne ont réalisé plus de 50 interventions sur les routes. À 12 heures, près de 4 000 foyers restent privés d’électricité sur 44 communes et au plus fort de cet épisode météorologique (à 6 heures), ils étaient 5 600.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.