Cet article date de plus de quatre ans.

Pic de froid : pour éviter les coupures d'électricité, RTE mise sur l'"effacement"

Usines, hypermarchés, hôpitaux... Des entreprises ont signé un contrat d'effacement avec RTE en vue de la vague de froid qui arrive en France. Ils acceptent de limiter leur consommation d'énergie en cas de besoin. 

Article rédigé par
Bleuette Dupin - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des techniciens de RTE (Réseau de Transport d'Electricité) observent, en direct, les différents paramètres de consommation d'électricité, le 7 février 2012, à Marseille.  (BORIS HORVAT / AFP)

Il n’y aura pas un jour cette semaine sans que les températures ne passent au-dessous de 0°C, prévoit Météo France. Une question se pose : la France aura-t-elle suffisamment d'électricité pour s'éclairer, se chauffer ou encore faire tourner ses entreprises ? Lors d'une journée d'hiver "normale", notre pays a besoin de 80 gigawatts. Or, le week-end du 21 janvier, l'entreprise Réseau de transport d'électricité (RTE), propriétaire des lignes électriques, prévoit une pointe de consommation à 101 gigawatts.

Un contrat d'effacement avec 150 entreprises

Les 21 gigawatts supplémentaires, RTE compte les trouver en partie chez nos voisins, notamment l'Allemagne qui fait tourner ses centrales thermiques et à charbon. Toutefois, ces capacités d'importer de l'électricité seront limitées. Toute l'Europe est touchée par le froid et se tourne actuellement vers l'Allemagne. Une deuxième solution a été trouvée : l'effacement. De gros consommateurs industriels se portent volontaires pour diminuer temporairement leur consommation. 

Treize opérateurs sont chargés par RTE de réaliser ces effacements. Energy Pool en fait partie. France Bleu Pays de Savoie s'est rendu dans la salle d'opération de cette société basée au Bourget-du-Lac (Savoie), où des écrans d'ordinateurs indiquent les courbes de consommation électrique en France, heure par heure. On y voit le pic du matin et celui de 19 heures. C'est ici qu'Energy Pool pilote l'effacement électrique de 150 usines, hypermarchés et hôpitaux, partout en France.

Jouer sur l'éclairage, les fours ou les frigos

Tous savent qu'ils seront sollicités cette semaine. Deux heures avant d'appuyer sur le bouton, très certainement en heure de pointe, RTE préviendra Energy Pool du besoin électrique. Cela ne signifie pas que toutes les lumières s'éteindront dans ces établissements. 

"Dans un hôpital, vous avez beaucoup de climatisation et de chauffage. On peut jouer là-dessus sans que personne ne s’en rende compte, explique le PDG d’Energy Pool, Olivier Baud. Vous pouvez aussi couper des fours, une partie de l’éclairage, sans que cela se voie."

Vous pouvez très bien couper un frigo pendant une heure, sans remettre en cause la qualité des produits.

Olivier Baud, PDG d'Energy Pool

à France Bleu Pays de Savoie

L’opérateur pourra aussi compter sur les groupes électrogènes des hypermarchés, qu’il va "actionner pour dépanner le réseau". Energy Pool peut même agir sur une seule machine dans une usine, et pourra rendre jusqu’à 1 gigawatt, si RTE le demande. En échange, les 150 entreprises qui ont signé un contrat d'effacement électrique verront leur facture électrique baisser de 5 à 20%.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.