Cet article date de plus de trois ans.

Paris : une péniche de Le Corbusier classée monument historique a coulé lors de la décrue de la Seine

La Louise-Catherine, une embarcation en ciment armé de 70 mètres de long, était en cours de réhabilitation. Elle a coulé en vingt minutes en raison d'une avarie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La péniche Louise-Catherine, le 17 décembre 2001, sur la Seine à Paris. (PIERRE VERDY / AFP)

Elle est désormais au fond de l'eau. Une péniche aménagée par Le Corbusier, classée monument historique et amarrée au port d'Austerlitz sur le Seine à Paris, a coulé, samedi 10 février, à la suite d'une avarie. La Louise-Catherine, barge en ciment armé de 70 mètres de long et 8 mètres de large, était en cours de réhabilitation "pour devenir un musée et un lieu culturel", a expliqué Alice Kertekian, sa propriétaire.

"Avec la décrue [de la Seine qui avait débordé à Paris], nous nous étions aperçus que la partie avant de la péniche était posée sur le quai. Il y a eu une intervention pour la faire redescendre à l'eau. Mais 15 minutes après sa remise à l'eau, elle a coulé", a raconté la propriétaire.

Il y avait une avarie, elle a sombré en une vingtaine de minutes.

Alice Kertekian, propriétaire de la Louise-Catherine

à l'AFP

Un asile flottant pour les sans-abri

Il n'y a aucun blessé et aucun risque de pollution, a précisé la préfecture de police de Paris. Ce chaland (bâteau à fond plat destiné au transport de marchandises) servait initialement à transporter du charbon de Rouen à Paris. Acquise en 1929 par l'Armée du salut, son réaménagement fut confié à Le Corbusier qui avait la charge d'en faire un asile flottant pour les sans-abri.

Elle a été rachetée en 2006. Une association, l'Association Louise-Catherine, a alors été créée pour œuvrer à sa réhabilitation. "Le but est de la sauver, il existe des techniques pour la sortir de l'eau. Mais tant qu'il y a la crue, les plongeurs ne peuvent aller explorer et voir l'ampleur exacte de l'avarie", espère encore la propriétaire Alice Kertekian.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.