Orages : près de 400 interventions des pompiers et 2 300 foyers privés d'électricité dans la Drôme

Le secteur de Romans-sur-Isère est particulièrement touché.

De gros grêlons sont tombés sur le département de la Drôme samedi 15 juin.
De gros grêlons sont tombés sur le département de la Drôme samedi 15 juin. (EMMANUEL CHAMPALE / RADIO FRANCE)

Les pompiers de la Drôme sont intervenus près de 400 fois samedi 15 juin, à cause du violent épisode de grêle et d'orage qui a touché neuf départements du sud-est dans l'après-midi. Parmi ces interventions, plus de 200 ont eu lieu dans le secteur de Romans-sur-Isère, indique un communiqué de la préfecture de la Drôme. Les dégâts sont impressionants, tout comme la taille des grêlons tombés sur place comme le raconte France Bleu Drôme Ardèche.

Des blessés légers et des foyers privés d'électricité

Une dizaine de blessés très légers ont été pris en charge par les pompiers. 2 300 foyers sans électricité ont été recensés par les équipes d'Énedis qui intervenaient pour rétablir l'électricité, dans la soirée. Un centre opérationnel départemental a été ouvert dans l'après-midi en préfecture. 

Ça a duré une quinzaine de minutes, c’était bref mais extrêmement violentpréfet de la Drôme

Interrogé sur franceinfo, le préfet de la Drôme, Hugues Moutouh fait le point sur les dégâts : "le bilan est important, surtout du point de vue matériel, au niveau des récoltes des producteurs, les arboriculteurs et les viticulteurs qui ont été touchés de plein fouet. On était en vigilance orange pour tout l’après-midi, mais personne n’a pu prévoir la violence du phénomène climatique que le département a connu, essentiellement le nord du département, au niveau de Romans-sur-Isère, avec un périmètre d’une quinzaine de kilomètres tout autour de cette ville", indique-t-il.

Les vitraux de la Collégiale détruits à Romans-sur-Isère

"Il y a eu 400 interventions de sapeurs-pompiers, 280 rien que pour la ville de Romans, on a une dizaine de blessés légers, sinon beaucoup de bâtiments ont été touchés, des baies vitrées qui ont explosé sous l’impact. On est encore en train de faire l’inventaire des dégâts matériels, les interventions concernaient des problèmes d’inondations et surtout des bâchages, puisque toutes les baies vitrées, les vitrines, les vitraux de la Collégiale, magnifique monument historique (à Romans-sur-Isère), ont été explosés par la violence de l’impact", ajoute le préfet de la Drôme.

"On a mis une centaine d’hommes déployés sur le terrain, de sapeurs-pompiers, de forces de police et de gendarmerie, une vingtaine de véhicules ont été mobilisés. Il y a des patrouilles de forces de police et de gendarmerie pour éviter que, suite à des dégradations de baies vitrées dans des magasins, il y ait des pillages", poursuit Hugues Moutouh.