Orages : des questions pour comprendre ce phénomène météorologique

Depuis le début de l'été, les éclairs et le tonnerre reviennent régulièrement.

FRANCE 2

Des rafales de vent, des vagues de pluies qui détrempent tout en quelques minutes... Les épisodes orageux sont-ils plus nombreux qu'avant ? Depuis le début de l'année, le nombre d'orages recensé est plutôt inférieur à la moyenne. Si la chaleur a atteint des records, pas de record en revanche en matière d'épisodes orageux dans l'Hexagone. Un ingrédient manquait à l'appel.

Pas plus d'orages que d'habitude

"Le front orageux se forme toujours en limite par rapport à la masse d'air chaud et la masse d'air froid. C'est l'affrontement de ces deux masses d'air qui crée la situation orageuse. Il est vrai qu'il a fait très chaud, on a battu des records de chaleur. On peut penser qu'on est dans une situation exceptionnelle. Ce n'est précisément pas le cas, parce que nous avons manqué de conflit de masses d'air", explique Jérôme Cerisier, prévisionniste Meteogroup.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un orage frappe Bordeaux (Gironde), le 18 juin 2019. 
Un orage frappe Bordeaux (Gironde), le 18 juin 2019.  (NICOLAS TUCAT / AFP)