Météo : la face cachée des orages

De nombreux orages violents ont frappé la France ces dernières semaines. Des physiciens, des spécialistes de l'espace travaillent sur ces phénomènes étranges et encore méconnus.

France 3

L'orage avance, la foudre vient de tomber. Mais au-dessus des nuages, imperceptible à l'œil nu, une féérie se déclenche. Le spectacle est tel que les scientifiques ont donné à ces phénomènes lumineux des noms de légende : des elfes, des farfadets, des esprits ou encore le très rare jet bleu géant. Des phénomènes observés par les physiciens du centre de recherche d'Orléans (Loiret). Grâce à leurs instruments, ils ont aussi pu montrer des phénomènes invisibles. Les orages génèrent des jets de particules très puissants, exactement comme si la nature faisait des radiographies.

Un satellite français pour étudier les orages

Chaque jour à la surface de la Terre, il y aurait jusqu'à 100 000 de ces phénomènes. Aujourd'hui, on ne sait quasiment rien de leur formation et une grande question reste en suspens. "Ils peuvent modifier les propriétés de la haute atmosphère, donc faut-il les inclure dans les modèles de prédiction d'évolution du climat ? C'est une question cruciale", explique Jean-Louis Pinçon, responsable de la mission Taranis au CNRS. La réponse se trouve probablement au CNES (Centre national d'études spatiales) à Toulouse (Haute-Garonne), où le satellite Taranis est en cours de construction. Taranis, du nom du dieu gaulois de l'orage, prendra son envol en 2019. Il va permettre de comprendre la face cachée des orages.

Le JT
Les autres sujets du JT
La foudre tombe sur la tour Eiffel lors d\'un orage le 28 mai 2018, à Paris (France). 
La foudre tombe sur la tour Eiffel lors d'un orage le 28 mai 2018, à Paris (France).  (PHOTOPQR / LE PARISIEN / MAXPPP)