Cet article date de plus de deux ans.

Météo : trois départements du nord-est de la France placés en vigilance orange aux vents violents

Il s'agit de la Meurthe-et-Moselle, de la Moselle et du Bas-Rhin. Une tempête automnale est à l'origine de ces rafales de vent, qui pourront atteindre 110 km/h sur le relief vosgien.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Météo France a placé cinq départements du nord-est de la France en vigilance orange aux vents violents, le 23 septembre 2018. (ERIC FERRY & BRUNO OERTEL / BIOSPHOTO / AFP)

Météo France a placé, dimanche 23 septembre, trois départements du nord-est de la France en vigilance orange aux vents violents. Il s'agit de la Meurthe-et-Moselle, de la Moselle et du Bas-Rhin. L'alerte a été levée pour les Ardennes et la Meuse.

Cette vigilance est valable jusqu'à lundi après-midi, 16 heures. Il est conseillé de "limiter vos déplacements" et de "prendre garde aux chutes d'arbres ou d'objets divers".

Météo France a placé, le 23 septembre 2018, trois départements en vigilance orange aux vents violents. (METEO FRANCE)

Ce type de tempête n'est pas exceptionnel pour la saison. L'établissement de météorologie alerte néanmoins sur des "vents tempétueux peu durables mais intenses". Des rafales, accompagnées de pluies, ont déjà été observées dans les départements concernés, généralement comprises entre 60 et 80 km/h. "Les violentes rafales vont se propager rapidement vers l'est. Elles seront comprises entre 90 et 100 km/h localement 100 et 110 km/h, voire une peu plus sur le relief vosgien", précise Météo France, avant d'ajouter : "Ce coup de vent sera peu durable."

Les parcs fermés à Paris

La mairie de Paris a, par ailleurs, annoncé la fermeture des espaces verts, parcs et cimetières de la capitale dimanche après-midi, en ce week-end de fête des jardins à Paris. "En raison des prévisions météo qui prévoient des rafales de vent à plus de 80km/h, nous devons malheureusement prendre la difficile décision de fermeture des parcs et jardins parisiens", indique l'adjointe à la maire de Paris chargée des espaces verts, Pénélope Komitès.

Seul point positif : les averses qui accompagnent cette tempête vont arroser des régions qui manquaient cruellement de pluie depuis plusieurs mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.