Le nord-est de l'Australie frappé par des pluies "qui n'arrivent que tous les cent ans"

En cause : un système de mousson à déplacement très lent qui stationne au-dessus du pays, selon le bureau australien de météorologie.

Les inondations dans le parc bicentenaire du Queensland, en Australie, le 3 février 2019.
Les inondations dans le parc bicentenaire du Queensland, en Australie, le 3 février 2019. (SOCIAL MEDIA / REUTERS)

Des inondations exceptionnelles frappent le nord-est de l'Australie en ce début février. Il s'agit des pluies de moussons, habituelles dans cette région tropicale, mais présentes en beaucoup plus grande quantité que d'habitude. La localité de Townsville (nord-est) a ainsi reçu 1 048 millimètres alors que sa moyenne annuelle est de 1 127 millimètres. En cause : un système de mousson à déplacement très lent qui stationne au-dessus du pays, selon le bureau australien de météorologie.

En conséquence, des milliers d'habitants ont dû abandonner leurs maisons, et des milliers d'autres sont privés d'électricité et coupés du reste du monde par les routes inondées. Le bureau de météorologie a mis en garde dimanche 3 février contre de nouvelles pluies et le risque de tornades et de vents violents dans les jours à venir. Près de 20 000 habitations risquent d'être inondées si les pluies persistent. 

Des indondations à Townsville, en Australie, le 2 février 2019.
Des indondations à Townsville, en Australie, le 2 février 2019. (STRINGER / REUTERS)

Le mois de janvier 2019 le plus chaud jamais enregistré

L'armée a par ailleurs été déployée pour fournir aux habitants des dizaines de milliers de sacs de sable tandis que la Première ministre du Queensland (le deuxième plus grand Etat d'Australie), Annastacia Palaszczuk, a demandé aux gens de faire preuve de prudence. "Ce n'est pas un événement qui survient tous les 20 ans, c'est un événement qui survient tous les 100 ans", a-t-elle déclaré à la presse samedi.

Ce déluge est cependant un soulagement pour certains agriculteurs du Queensland qui affrontaient une grave sécheresse, comme ceux d'une partie des Nouvelles-Galles du Sud (est) ou de l'Etat de Victoria (sud). L'Australie vient en effet de connaître son mois de janvier le plus chaud jamais enregistré, qui a aggravé la sécheresse qui frappe l'intérieur de l'est et du sud du pays et alimenté les feux de forêt. D'après les experts, le changement climatique a provoqué la hausse des températures, sur terre comme en mer, ce qui augmente le nombre de journées extrêmement chaudes et les risques d'incendies.