Intempéries : les précipitations ont battu des records

Ce mardi 12 juin au soir, 18 départements sont toujours en alerte orange. Ailleurs, l'heure est plutôt à l'accalmie, mais dans de nombreux secteurs, les précipitations auront atteint des niveaux inédits ces derniers jours.

Voir la vidéo
France 3

De violents orages de grêle, d'impressionnantes trombes d'eau : ces jours-ci, les intempéries qui traversent la France sont d'une ampleur exceptionnelle. Des phénomènes aux allures tropicales et des niveaux de précipitations parfois inédits. En Loire-Atlantique, il est tombé en une heure hier, lundi 11 juin, 33 mm d'eau ; près de quarante ans qu'on n'avait pas vu ça dans la petite ville de Châteaubriant. En trois jours, c'est la deuxième fois que ces retraités sont inondés ; ils sont à bout.

La Normandie touchée mardi 12 juin

Exaspéré, on l'est aussi dans cette scierie du Bas-Rhin, où il est tombé hier au plus fort de l'averse jusqu'à 30 mm de pluie en une heure ; encore un record. Les photos de l'inondation parlent d'elles-mêmes, et Pierre Bender, le propriétaire, comme tout juste à faire le tour des dégâts. En Indre-et-Loire, des niveaux d'intempéries vieux de quinze ans ont été battus. Les rues sont devenues des torrents, et ce hall de gare une pataugeoire. 40 mm de pluie en une heure, l'équivalent d'un mois de précipitations. L'orage a arraché les rues de ce village. Cet après-midi, c'est la Normandie qui est durement touchée, et notamment le département de l'Orne. Difficile sur ces images de repérer les rues. En quelques heures, 70 mm de pluie se seraient abattues sur la région.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le centre-ville de Sète (Hérault) sous une pluie battante, le 11 juin 2018.
Le centre-ville de Sète (Hérault) sous une pluie battante, le 11 juin 2018. (MAXPPP)