Cet article date de plus de quatre ans.

Intempéries : les naufragés des transports

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Intempéries : les naufragés des transports
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

180 passagers d'un Thalys Paris-Bruxelles ont passé la nuit du 12 au 13 janvier dans le noir, sans chauffage. D'autres voyageurs ont passé la nuit bloqués dans les aéroports.

Un aéroport transformé en dortoir. Il est 1 heure du matin à Beauvais (Oise), ce vendredi 13 janvier, des lits de fortune ont été installés pour accueillir 127 voyageurs, leur avion n'a pas pu décoller. Il est 21 heures hier soir, au plus fort de la tempête, aucun avion ne peut décoller. Les vols ont été déroutés vers Lille (Nord) ou Charleroi en Belgique : 600 voyageurs se retrouvent coincés. Faute de bus ou de taxis, certains tentent de quitter l'aéroport en auto-stop.

Bloqués dans le noir sans chauffage

En Normandie, plusieurs centaines de voyageurs ont passé, eux, une nuit blanche dans leur train. 550 à Serquigny et 280 à Évreux (Eure) où la nuit a été longue. En Picardie, des problèmes de caténaires ont bloqué un Thalys : 180 passagers se sont retrouvés dans le noir, sans chauffage. Le train a dû être remorqué ce matin à Arras.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.