Les patrons sinistrés doivent repartir de l'avant

De nombreuses entreprises ont été ravagées par les intempéries du 3 octobre dans les Alpes-Maritimes. En attendant le soutien des assurances, les patrons doivent vite reprendre leur activité.

FRANCE 2

Des lits, des canapés, des commodes, souillés par la boue. Dans ce magasin de meubles à Cannes, tout le stock est détruit, inondé lors des intempéries du 3 octobre. "Rien n'est récupérable parce que les mousses sont gorgées d'eau, les matelas à l'intérieur aussi donc pour nous c'est perte sèche. Les murs sont à refaire", note une employée du magasin au micro de France 2.

Tout le secteur artisanal touché

Les factures et bons de commande de l'établissement n'ont pas été épargnés non plus, et il faut se méfier des pillages. "On ne laisse pas la porte ouverte non plus parce qu'il y a des personnes qui auraient tendance à vouloir récupérer ce qu'ils pensent être récupérable", ajoute-t-elle. Dans la nuit du 3 au 4 octobre, tout le secteur artisanal de Cannes-La Bocca a été inondé. Des centaines d'entreprises et de commerces ont beaucoup perdu. L'entrepôt d'une société qui vend des peintures pour les yachts est rempli de terre. Il va tout falloir retirer à la main.

Le JT
Les autres sujets du JT