Intempéries meurtrières : place aux procédures d'indemnisation

L'état de catastrophe naturelle va être décrété. Des assureurs sont déjà sur le terrain. C'est le cas notamment à Cannes où France 2 s'est rendue.

FRANCE 2

Dans un fast-food de Cannes, ouvert depuis peu, le restaurateur est désemparé, deux jours après les terribles intempéries qui ont frappé la Côte d'Azur. Il est incapable pour l'instant de chiffrer les pertes. "Tout est parti en même pas deux heures. Toutes mes économies ont disparu", explique-t-il au micro de France 2. Un expert indépendant lui propose son aide et le conseille pour qu'il soit indemnisé au mieux.

Des acomptes en une ou deux semaines

Dans l'urgence, de nombreux commerçants et artisans se déplacent directement chez les assureurs. Pour eux, c'est un méticuleux travail administratif qui commence. "On va essayer de retrouver ce que l'on peut, minutieusement, reprendre chaque facture. On va en avoir pour un bon moment, je pense", témoigne Julien Le Gall, menuisier sinistré. Même son de cloche chez Daniel Cayuela, qui a vu ses deux salons de coiffure dévastés par la montée des eaux.

Certaines compagnies d'assurance peuvent débloquer des acomptes en une ou deux semaines. L'état de catastrophe naturelle sera décrété mercredi 7 octobre, afin d'accélérer les indemnisations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les rues de Cannes dévastées par les inondations, le 4 octobre 2015.
Les rues de Cannes dévastées par les inondations, le 4 octobre 2015. (JER CRUNCHANT / TWITTER / FRANCETV INFO)