Intempéries meurtrières : les rescapés peuvent compter sur la solidarité et l'entraide

A Biot, les bénévoles affluent depuis lundi matin. Sur 10 000 habitants, 1 000 sont sinistrés.

FRANCE 3
 
Ce week-end, les habitants de la Cote-d'Azur ont dû faire face à de terribles intempéries. Malgré le traumatisme, il faut garder de l'énergie pour déblayer et nettoyer. Biot (Alpes-Maritimes) est l'une des villes les plus touchées par les intempéries meurtrières du samedi 3 octobre. France 3 est allée à la rencontre d'un sinistré. La violence des eaux a presque tout détruit chez lui. L'homme qui ne peut que constater les dégâts fond en larmes ce lundi. Ses parents et des amis se sont spontanément proposés pour aider sa famille et l'héberger. "Tout le monde a été là, ça a été super pour ça [...]", témoigne sa femme Cathy Gallo.

"C'est très touchant"

La solidarité s'exprime aussi à travers les bénévoles. Une mère de famille, accompagnée de sa fille, a posé un jour de congé pour venir en aide aux victimes. "C'est normal d'aider les gens, ils ont vécu un truc tragique", témoigne-t-elle. "C'est très touchant", avoue un pompier professionnel sinistré à propos de cette aide. Cette nuit, ils sont des milliers à ne pouvoir dormir chez eux. Les sinistrés les plus touchés ne pourront retourner chez eux avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Des femmes tentent de faire sécher leurs biens après les inondations dévastatrices qui ont frappé les Alpes-Maritimes, le 4 octobre 2015 à Biot. 
Des femmes tentent de faire sécher leurs biens après les inondations dévastatrices qui ont frappé les Alpes-Maritimes, le 4 octobre 2015 à Biot.  (ERIC GAILLARD / REUTERS)