Intempéries : l'urbanisation est-elle responsable ?

La géographe et universitaire Yvette Veyret est l'invitée du Grand Soir 3 ce lundi 5 octobre, l'occasion de revenir sur les causes et les conséquences des intempéries qui ont frappé le Sud-Est.

FRANCE 3

48 heures après les violentes intempéries qui ont causé la mort de 20 personnes dans le Sud-Est de la France, Yvette Veyret est l'invitée du Grand Soir 3. Pour la géographe spécialiste des risques naturels, ce phénomène n'est pas du tout exceptionnel. "La Côte d'Azur connaît régulièrement de grandes précipitations qu'on appelle d'ailleurs des épisodes cévenols", affirme-t-elle avant d'ajouter que "c'est quelque chose de tout à fait récurent". Cependant, ces phénomènes pourraient devenir de plus en plus fréquents si le réchauffement climatique s'affirme.

L'urbanisation pointée du doigt

Quand il tombe 150mm en deux heures, n'importe quel sol aura du mal a absorbé. Néanmoins, la géographe note que "la Côte d'Azur a gagné deux millions de personnes en 50 ans, que l'urbanisation s'est faite tout à fait au hasard avec une pression foncière très considérable".

Aujourd'hui trois mesures sont envisagées : la protection, mettre des digues partout, s'adapter, connaître le danger et savoir qu'elle méthode utiliser, et enfin le repli stratégique, c'est-à-dire déménager.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans une rue de Biot (Alpes-Maritimes), le 4 octobre 2015, au lendemain de pluies diluviennes qui ont causé la mort de nombreuses personnes dans le département.
Dans une rue de Biot (Alpes-Maritimes), le 4 octobre 2015, au lendemain de pluies diluviennes qui ont causé la mort de nombreuses personnes dans le département. (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)