Gares, routes, aéroports : les infrastructures victimes des intempéries

Les infrastructures ont beaucoup souffert lors des intempéries qui ont frappé le Sud-Est de la France samedi 3 octobre. La gare de Cannes a notamment été inondée.

FRANCE 3

À la gare de Cannes, il restait encore ce dimanche soir des naufragés du rail. Montée des eaux et ruissellements ont fortement endommagé les infrastructures. Ce lundi, le trafic ferroviaire sera fortement réduit et priorité donnée aux transports du quotidien. En revanche, un seul aller-retour sera assuré entre Nice et Marseille et les TGV Paris-Nice seront stoppés en gare de Toulon.

Les prix du billet d'avion grimpent

Côté route, la circulation sur l'autoroute A8 a été rétablie, mais des difficultés persistent sur le réseau secondaire. Certains écoliers sont assurés en tout cas de rester chez eux. À Biot notamment, tous les établissements scolaires resteront fermés ce lundi.

Le trafic aérien a été rétabli dimanche matin. Mais la paralysie du rail fait grimpé les prix du billet d'avion. 479 euros sur une compagnie low cost pour un Paris-Nice lundi, contre 153 euros le lendemain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Charles Simon raconte au \"Point\", le 13 août 2015, attendre une affectation de la SNCF depuis douze ans.
Charles Simon raconte au "Point", le 13 août 2015, attendre une affectation de la SNCF depuis douze ans. (MAXPPP)