Inondations : quid du remboursement des dégâts

L'état de catastrophe naturelle doit être reconnu ce mercredi 8 juin en Conseil des ministres. Pour l'heure, la facture est estimée entre 900 millions et 1,4 milliard d'euros. Près de 80 000 déclarations d'inondations ont déjà été déposées.

France 2

Des voitures emportées par les eaux, des magasins et des habitations entièrement inondés. La garantie de catastrophe naturelle prévoit la prise en charge des dommages matériels causés aux victimes des intempéries. Un régime spécial permettant aux communes d'être indemnisées plus rapidement. Grâce à ce statut, entreprises et particuliers sont automatiquement remboursés par leurs assurances.

Les assurances ne remboursent pas tout

Une franchise est tout de même à la charge des sinistrés : 380 euros pour les biens à usage des particuliers, 1 140 euros pour les biens à usage professionnel. Une garantie limitée, car les véhicules assurés au tiers ne sont pas indemnisés, tout comme les bateaux et les dommages causés aux récoltes non engrangées. Dès la parution de l'arrêté de catastrophe naturelle, les sinistrés ont jusqu'à dix jours pour s'adresser à leurs assureurs. Ces derniers ont un délai de trois mois, dès constitution du dossier, pour rembourser intégralement le demandeur.

Le JT
Les autres sujets du JT