Inondations : plusieurs départements se préparent au pic de crue

Le pic de crue est attendu ce week-end et plusieurs départements restent en vigilance orange. Si la situation semble maîtrisée sur Paris, elle reste plus préoccupante en périphérie où plusieurs communes ont les pieds dans l'eau.

Les crues se poursuivent en Ile-de-France, où le pic est attendu pour ce week-end. Si la montée des eaux est maîtrisée à Paris, elle devrait se poursuivre dans la région ces prochaines heures, le temps que l'onde de crue, située en amont, se propage. À Saunières (Saône-et-Loire), en bordure de Saône, des riverains se déplacent en chaloupe tant le niveau des eaux est élevé.

Nappes phréatiques saturées

Près de Melun (Seine-et-Marne), la Seine est sortie de son lit sur des dizaines de mètres faisant disparaître artères et jardins sous des mètres cubes d'eau. Les inondations sont si importantes, qu'elles ont saturé les nappes phréatiques et la consommation d'eau potable impossible.

À Paris, alors que les touristes se massent pour immortaliser la décrue, les habitants redoutent la constatation des dégâts occasionnés par ces débordements. À Virey-sous-Bar (Aube), près de Troyes, la situation est plus inquiétante. Cette commune en amont de Paris a vu ses barrages naturels saturés et redoute de nouvelles inondations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une rue inondée de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), le 26 janvier 2018. 
Une rue inondée de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), le 26 janvier 2018.  (MAXPPP)