Inondations : Méricourt sous une marée de déchets après la crue

À Méricourt (Yvelines), où se trouve le dernier barrage de la Seine, tous les détritus charriés par le fleuve se sont amassés. Le maire a lancé ce samedi 3 février un appel à l'aide. 

FRANCE 2

Une mer de déchets sur plusieurs centaines de mètres ne cesse de grossir : 200 tonnes d'immondice, à la surface de l'eau. Sur sa barque, Philippe Geslan, maire de Méricourt (Yvelines), essaye tant bien que mal d'avancer. Des bouteilles en plastique, des bonbonnes de gaz, ou même des meubles s'accumulent devant l'écluse de la commune. Le maire a fait le calcul : la facture du nettoyage coutera au minimum 150 000 euros. 

50 à 80 centimètres de déchets 

Aujourd'hui, il se sent esseulé. "Je sens bien qu'il y a au moins 50 à 80 centimètres de déchets empilés", témoigne Philippe Geslan. "Chaque fois qu'il y a une crue, j'alerte les pouvoirs publics, mais j'ai le sentiment que personne ne réagit, on nous laisse face à ce problème", déplore-t-il. Méricourt n'est pas la seule commune touchée. À 35 kilomètres en amont, Triel-sur-Seine (Yvelines). Ici, les détritus s'amoncèlent jusqu'aux pieds des maisons. Des déchets, mais aussi des rats envahissent le jardin d'Olivier Toniello, qui craint pour la sécurité de ses enfants : "je leur interdis de passer par ici, c'est le chemin de l'école habituellement".  Les autorités doivent attendre la décrue pour pouvoir procéder au nettoyage des berges en toute sécurité.  

Le JT
Les autres sujets du JT
mericourt
mericourt (France 3)