Inondations : la Seine-Maritime prise entre deux eaux

L'attention se porte en aval de la Seine. De forts coefficients de marée vont s'ajouter aux phénomènes de crue et faire monter encore le niveau du fleuve. Dans les secteurs de Rouen, La Bouille et Elbeuf (Seine-Maritime), les habitants se préparent au pire.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour le moment, elle s'écoule paisiblement dans son lit, mais d'ici 24 heures, la Seine pourrait inonder ces rues. À La Bouille, près de Rouen (Seine-Maritime) chacun se prépare à une nouvelle crue, la deuxième en un mois après le passage de la tempête Eleanor plus tôt en janvier. Devant la plupart des maisons et des commerces, des panneaux de protection sont installés à la demande de la commune. Pour limiter les dégâts, des agents municipaux les vérifient un par un.

Les marées hautes vont compliquer la décrue

La priorité ce mardi 30 janvier au matin, c'est aider les habitants les plus isolés comme cette femme âgée. Impossible pour elle de surélever ses meubles seule. Ces débordements pourraient toucher tout l'aval de la Seine, avec d'un côté la crue qui arrive de Paris, et de l'autre des marées hautes qui empêcheront l'eau de s'écouler normalement. Les premières inondations sont attendues dès aujourd'hui. Plus en amont, à Saint-Pierre-du-Vauvray (Eure), des riverains se préparent à devoir emprunter ces trottoirs de fortune. Ici, la crue devrait dépasser celle de juin 2016.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alors que le niveau de la Seine monte inexorablement, le village de Saint-Mammès, en Seine-Maritime, redoute que le cauchemar de 2016 se reproduise.
Alors que le niveau de la Seine monte inexorablement, le village de Saint-Mammès, en Seine-Maritime, redoute que le cauchemar de 2016 se reproduise. (FRANCE 3)