Inondations dans le Sud-Est : des épisodes méditerranéens pas plus fréquents, mais plus intenses

Valérie Maurice revient en plateau sur les "épisodes méditerranées", qui ont connu une certaine évolution depuis 10 ans.

FRANCE 2

Les inondations débutées samedi 23 novembre sont dues à ce qu'on appelle un épisode méditerranéen. Il s'agit du troisième en quelques semaines. Mais pour autant, la situation n'est pas forcément exceptionnelle. "En fait, en général, on a entre trois et quatre épisodes méditerranéens par saison", explique la journaliste météo Valérie Maurice sur le plateau du 20 heures. "Il est arrivé en 2014 qu'on en ait eu beaucoup plus, puisque la saison s'est étendue jusqu'à mi-janvier", rappelle-t-elle.

La température a augmenté en 20 ans

Cette année-là, il y en avait eu 14, c'était "vraiment énorme". Néanmoins, l'intensité en 2019 peut être considérée comme supérieure. "On peut dire depuis une dizaine d'années qu'ils sont plus intenses. Si on prend celui-ci, en 36-48 heures on a eu l'équivalent de deux à trois mois de pluie par endroits", indique Valérie Maurice. En vingt ans, la température a augmenté de 1°C, ce qui fait s'évaporer plus d'eau, qui se transforme ensuite en fortes pluies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le sud-est de la France est frappé par des intempéries samedi 23 novembre. Sept départements sont en vigilance orange et beaucoup de routes sont fermées. 
Le sud-est de la France est frappé par des intempéries samedi 23 novembre. Sept départements sont en vigilance orange et beaucoup de routes sont fermées.  (PASCAL GUYOT / AFP)