Inondations dans le Gard : la solidarité s'organise pour les sinistrés

Après les lourds dégâts constatés dans le Gard suite aux intempéries survenues le samedi 19 septembre, la solidarité s'organise pour aider les sinistrés. 

Les intempéries dans le Gard survenues le samedi 19 septembre ont provoqué de lourds dégâts. A Lézan (Gard), un camping a été particulièrement touché où plusieurs mobiles-homes se sont envolés. A Saint-André-de-Majencoules (Gard), le nettoyage se poursuit. Partout dans les Cévennes, la solidarité s'organise pour venir en aide aux plus touchés, comme dans un restaurant où les dégâts sont considérables. "C'est dur de voir tout ce qu'il y a à sortir, déplore la restauratrice. Heureusement, il y a toute cette solidarité des autres commerçants, des amis, des clients. On se relevait à peine du Covid, là on a l'impression de tout perdre."

Un phénomène qui arrive une fois tous les 100 ans

Depuis deux jours, les voisins, les amis, les agents municipaux mais aussi les pompiers cohabitent dans la boue pour aider les plus fragiles. Mais le système D a parfois ses limites, comme dans le hameau de Villaret, où un pont a été violemment emporté par la crue. Depuis 72 heures, plusieurs dizaines d'habitants vivent sans électricité ni eau potable, et certains se sentent abandonnés. Les maires des communes sinistrées vont demander la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle après ce phénomène exceptionnel, qui arrive selon Météo France une fois tous les 100 ans. 



Le JT
Les autres sujets du JT
(NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS)