Inondations dans l'Aude : l'alerte déclenchée trop tard ?

Les habitants de l'Aude déplorent une vigilance rouge tardive. Une polémique monte sur l'efficacité de ces alertes météo.

En visite auprès des sinistrés, lundi 15 octobre, le Premier ministre et encore ministre de l'Intérieur Édouard Philippe n'a pas échappé à la colère de certains habitants de l'Aude, après les inondations meurtrières. "On sait qu'il y avait la tempête Leslie qui arrivait, on savait qu'il y avait de la flotte qui venait de la Méditerranée", s'exclame l'un des sinistrés. "On n’a littéralement jamais vu ça, ça explique l'intensité et la violence du phénomène", répond Édouard Philippe. Effectivement, il n'est jamais tombé autant d'eau en si peu de temps.

Comment alerter les riverains au milieu de la nuit ?

Lundi 15 octobre, il est 6 heures du matin lorsque le département de l'Aude est classé en vigilance rouge. La crue enfle déjà depuis minuit. À 4 heures du matin, le niveau de l'eau atteint par endroits quatre mètres à Trèbes (Aude). "Il y a des situations météorologiques qui exigent d'avoir plus d'éléments, plus de précisions. On n’avait pas assez d'éléments mis à disposition suffisamment tôt pour être sûrs du passage en vigilance rouge, donc ça s’est fait de manière collégiale en cours de nuit", explique Emmanuel Demael, prévisionniste à Météo France. Aucun calcul n'avait prévu que les nuages stationneraient au même endroit pendant des heures. Comment, alors, alerter les habitants au milieu de la nuit ? La vigilance rouge ne permet pas de déclencher des sirènes générales ou de prévenir par téléphone les riverains en danger.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Aude au niveau de la commune de Puichéric, le 15 octobre 2018.
L'Aude au niveau de la commune de Puichéric, le 15 octobre 2018. (SYLVAIN THOMAS / AFP)