Inondation : la Bièvre, un modèle à suivre pour éviter les crues ?

Au sud de Paris, le bassin de la Bièvre reste l'un des rares flux à ne pas subir la montée des eaux. Un système de zones humides y a été mis en place, permettant d'éviter les inondations.

Voir la vidéo

Au moment où les inondations font rage en région parisienne, la Bièvre s'écoule vivement au pied des habitations. Une situation qui contraste avec l'ensemble des crues connues ces derniers jours dans la région. C'est ainsi sur le bassin de la Bièvre (Essonne), où tout au long de la rivière, et des petits affluents, une dizaine de bassins peut retenir jusqu'à un million de mètres cubes d'eau.

Des flux analysés et gérés

Si la Bièvre reste l'un des rares affluents qui ne débordent pas en région parisienne, c'est que ces flux sont analysés, surveillés et gérés par un ordinateur. "Toutes les cinq minutes, une commande part sur l'ensemble des bassins pour optimiser le flux ", explique Hervé Cardinal, directeur des services techniques sur l'ensemble de la vallée de la Bièvre. Ainsi, dans le parc de Vilgénis à Massy (Essonne), le bassin artificiel a été vidé, la zone humide s'étend sur 15 hectares. La Bièvre s'étale sans déborder. Un choix payant puisque la dernière grande crue remonte à 1982.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Yvelines sous les eaux le 25 janvier 2018
Les Yvelines sous les eaux le 25 janvier 2018 (FRANCE 2)