"Il va falloir tout recommencer" : au Pays basque, les habitants touchés par les inondations se remettent difficilement

Les inondations ont provoqué de nombreux dégâts dans les maisons en bord d'Adour, notamment à Urt, où les habitants n'en peuvent plus.

La ville de Bayonne, au Pays Basque, totalement inondée, le 13 décembre 2019.
La ville de Bayonne, au Pays Basque, totalement inondée, le 13 décembre 2019. (ANTHONY MICHEL / FRANCE-BLEU PAYS BASQUE)

La décrue est amorcée au Pays basque, lourdement touché par les inondations, vendredi 13 décembre. Les intempéries ont fait un mort dans les Pyrénées-Atlantiques, sur la route à Ilharre, vendredi en fin de matinée. Cinq autres personnes ont été blessées par des chutes d'arbres sur leur voiture.

Les dégâts ont été considérables, notamment à Urt, à l'est de Bayonne. C'est là que l'Aran, l’un des affluents de l’Adour, a débordé.

>> Intempéries : suivez en direct l'évolution de la situation après les alertes aux inondations et vents violents

Virginie, une habitante du quartier du port du Vern, a témoigné sur France Bleu Pays Basque, à bout de nerfs. "On a dormi une heure, depuis 4h du matin on écope", explique-t-elle. Son appartement avait déjà été inondé en juin 2018, mais malgré les protections de fortune et un système de pompage, l’eau est montée par le sol. "La mairie, on les attend toujours, il n'y a personne. On va être obligé de déménager", déplore-t-elle.

C’est le bazar, aujourd’hui j’en ai marre. L’an dernier, je rigolais encore et tout, je chantais ‘oh mon bateau’, mais maintenant non… J’en ai marre.Francis, un habitantà France Bleu Pays Basque

Francis, son voisin, vit sa sixième inondation en 19 ans. Cette fois-ci, c'est celle de trop. "Cinquante centimètres, c’est foutu", dit-il à France Bleu, exaspéré. "Ce qui est malheureux, c’est que c’est tout neuf, et on a fait refaire l’an passé. Et il va falloir recommencer", ajoute-t-il.

De nombreux axes secondaires restent coupés et des centaines de foyers sont toujours privés d'électricité.