Gard : dévasté par une inondation, un camping se retrouve sans assurance

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Gard : dévasté par une inondation, un camping se retrouve sans assurance
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un camping situé au bord du Gardon, dans le Gard, victime d'inondations en septembre 2020, a été lâché par son assureur. Les catastrophes naturelles en France ont coûté plus d'un milliard d'euros l'année dernière. 

Le camping Le Bel Eté, dans le Gard, a repris des couleurs après avoir été dévasté par des inondations, en septembre 2020. L'eau était montée de six mètres en deux heures sur la commune d'Anduze. Le local d'accueil, 36 mobile-homes, ainsi que la maison des propriétaires, avaient été détruits par la montée des eaux du Gardon, soit un million d'euros de dégâts. Mais seulement moins de la moitié de cette somme sera remboursée. Leur contrat d'assurance n'a pas été renouvelé. 

Un nouveau contexte climatique

Selon leur assureur Groupama, le risque climatique a changé la donne, et il doit préserver son équilibre financier. "Nous sommes aujourd'hui l'assureur de 700 campings sur tout l'arc méditerranéen, et à ce titre, depuis les cinq dernières années, chaque fois que nous avons encaissé un euro, nous en avons déboursé trois pour les sinistres", explique un représentant. Pour faire face à ce nouveau contexte climatique, les assureurs pourraient augmenter le montant de la prime ou le niveau de franchise. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.