Gard : comment expliquer ces précipitations exceptionnelles ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Gard : comment expliquer ces précipitations exceptionnelles ?
France 2
Article rédigé par
J-C.Batteria, Y.Relat, N.Chateauneuf, A.Locascio, L.Bastian, D.Chevalier - France 2
France Télévisions

Le phénomène climatique observé mardi 14 septembre dans le Gard est-il exceptionnel ? Des experts climatiques expliquent comment se produit un épisode méditerranéen. 

Il a plu dans le Gard plus de deux mois et demi de précipitations en trois heures. Les prévisionnistes parlent d'un épisode méditerranéen : la Méditerranée atteint ses plus hautes températures à l'automne, et son évaporation, poussée par des vents de sud, rencontre des masses d'air froid au-dessus des terres. L'air chaud humide se bloque et tombe en pluies diluviennes. "Cet orage est tellement puissant qu'il va lui-même générer des courants qui vont lui permettre de se régénérer tout seul, il devient donc peu mobile, avec des précipitations durables extrêmement intenses, de l'ordre de 100 millimètres en une heure", explique Olivier Proust, prévisionniste à Météo France. 

24,4 centimètres au sol

En tout, 244 millimètres se sont abattus dans le Gard, entre 10 heures et 13 heures, soit l'équivalent d'une baignoire de 244 litres d'eau qui se déverserait sur chaque mètre carré. Logiquement, cela représente 24,4 centimètres d'eau au sol, mais selon les reliefs, les niveaux d'eau peuvent augmenter. L'eau ruisselle sur les sols bitumés. Selon les experts, ces phénomènes sont accentués par le réchauffement climatique. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.