Cet article date de plus de trois ans.

Crues : peut-on assurer l'eau potable ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Crues : peut-on assurer l'eau potable ?
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Conséquence directe des crues, certaines communes recommandent de ne pas boire l'eau du robinet, puisqu'une partie de ces eaux viennent de la Seine ou de la Marne, où des usines de traitement rencontrent des difficultés en raison des intempéries.

Habituellement, c'est ici, dans ce centre de traitement d'eau au Pecq (Yvelines), que l'on prélève les eaux de la Seine. Mais depuis dimanche 21 janvier, tout est à l'arrêt, pour cause des crues. "Ce n'est pas un niveau habituel. Chaque année la Seine monte, mais ce niveau-là est comparable à ce qu'on a eu en 2016", explique Julien Houzizaux, chef de groupe traitement de Suez.

Vigilance 24 heures sur 24

Sur ces sites, les eaux de la Seine servent à alimenter les nappes phréatiques et c'est ensuite, dans ces nappes, que l'eau est prélevée. La crue n'a donc pas de conséquences directes sur la production d'eau potable, mais elle oblige à renouveler les vigilances, en particulier sur la qualité de l'eau. La vigilance s'applique 24 heures sur 24 dans ce centre de pilotage : ici, c'est tout le réseau de Suez, dans l'ouest parisien qui est surveillé. Il alimente un million et demi de foyers. De la vigilance, affirme-t-on ici, mais pas d'inquiétude à avoir sur l'alimentation en eau potable.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.