Crue de la Seine : l'économie à l'arrêt

Même si cette crue de la Seine sera moins importante que celle de juin 2016, plusieurs professions sont impactées par la fermeture des voies navigables.

FRANCE 3

Depuis lundi 22 janvier, iil n'est plus possible de faire une promenade en bateau sur la Seine. Pendant que les touristes restent à quai, les exploitants font déjà les comptes. La crue représente des pertes financières importantes. "On doit mettre notre personnel au chômage forcé, et ensuite on à une perte de 100 000 euros par jour", affirme Thibault Saint Clair, directeur de la Compagnie des Bateaux-Mouches de Paris. L'activité tourne également au ralenti au port de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), où 300 entreprises sont installées.

Des conséquences financières importantes

Il est pour le moment impossible de chiffrer l'impact économique de cette nouvelle crue. En juin 2016, les inondations avaient représenté près de 1 milliard d'euros de dégâts dans la région. Selon un rapport de l'OCDE, une crue majeure comme celle connue en 1910 paralyserait l'activité économique de la région et coûterait au moins 30 milliards d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Seine en crue à Paris, le 24 janvier 2018.
La Seine en crue à Paris, le 24 janvier 2018. (RADIO FRANCE / YANN SCHREIBER)