Crue de la Seine : dans les Yvelines, une écluse retient près de 200 tonnes de déchets, jetés par des "salopards"

Le maire de Méricourt (Yvelines), Philippe Geslan, a expliqué, samedi sur franceinfo, que l'on ne voyait plus l'eau de la Seine à cause de 200 tonnes de déchets coincés aux pieds de l'écluse, plus de deux semaines après le début de la crue.

La ville de Méricourt se situe dans les Yvelines.
La ville de Méricourt se situe dans les Yvelines. (GOOGLE MAPS / FRANCEINFO)

Près de 200 tonnes de déchets sont coincées aux pieds de l’écluse à Méricourt, dans les Yvelines, plus de deux semaines après de début de la crue de la Seine. "Ce n’est même plus une mer de déchets, mais une terre de déchets, tellement on ne voit plus l’eau", déplore le maire de la commune, Philippe Geslan, samedi 3 février sur franceinfo. L'élu sans-étiquette dénonce "des salopards qui ne cessent de jeter des déchets dans la Seine. C'est quand même désolant de voir ça au XXIe siècle !"

Face à une situation "inhabituelle, même dans le contexte d'une crue", l’opération de nettoyage doit intervenir au début de la semaine prochaine, explique Jérôme Meyer, à franceinfo. Toutefois, le directeur adjoint du bassin de la Seine pour Voie Navigable de France (VNF) précise que l’intervention aura lieu selon l’évolution de la décrue.

VNF doit envoyer une entreprise spécialisée sur cette portion de la Seine, équipée d’un bateau et "d’un genre de gros aspirateur" chargé d’avaler les déchets. L’opération devrait prendre "entre un et trois jours, pour un coût total de 150 000 euros", précise Jérôme Meyer. D’ici là, VNF affirme qu’il n’y a pas de risque de contamination puisque les déchets sont essentiellement flottants et pour l’instant coincés entre deux écluses.