Cet article date de plus de sept ans.

Huit départements du sud-ouest toujours en alerte aux crues

La vigilance orange aux crues est toujours en cours ce dimanche dans huit départements du sud-ouest de la France. Les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, la Haute Garonne, l'Ariège, les Landes, le Gers, le Lot-et-Garonne ainsi que le Tarn-et-Garonne sont maintenus en alerte par Météo France jusqu'à 16h.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Sébastien Lapeyrere Maxppp)

Après les fortes
pluies qui ont touché le sud-ouest de la France dans la
nuit de vendredi à samedi, plusieurs cours d'eau ont débordé, entraînant de nombreux dégâts et évacuations.  

C'est dans les Pyrénées-Atlantiques que la situation est la plus critique. Plus de 240 interventions des pompiers ont été effectuées depuis le début des précipitatons. 

Dans la région de Pau, plus d'une centaine de personnes ont dû quitter leur domicile, a
annoncé la préfecture du département, où des communes comme Nay, Artigueloutan,
Ousse étaient toujours sous les eaux samedi après-midi.

Dans le centre-ville de Pontacq, commune
qui compte environ 3.000 habitants, l'eau a dépassé un mètre par endroit,
obligeant le maire Didier Larrazabal à activer un PC de crise communal.

Pontacq où la
maison de retraite qui jouxte la rivière "Ousse" a dû être
entièrement évacuée. Ses 35 pensionnaires ont été transférés dans un établissement de Lourdes.

Les déplacements étaient
également rendus difficiles par les crues. Au plus fort des précipitations, une
soixantaine de routes départementales ont été coupées dans ce secteur des Pyrénées-Atlantiques.
Les voies de chemins de fer ont été inondées à Artix. Un service de bus de
substitution entre Pau et Dax, dans les Landes, a été mis en place.

Un corps retrouvé dans la Garonne

A Toulouse, où la crue de la Garonne devait atteindre son pic en
début d'après midi, les digues ont tenu. De rares endroits ont donc été
touchés, comme l'île du Ramier, où se situe le Stadium, obligeant le report du match
de foot Toulouse/ Bastia a d'ailleurs été reporté.

Le corps d'une femme a été retrouvé samedi matin dans le fleuve. La victime, âgée d'une
quarantaine d'année, qui n'avait pas de papiers d'identité sur elle, n'a pas
encore pu être identifiée. Son cadavre a été repêché au niveau du centre ville, mais il est difficile de dire si sa mort a un lien direct avec la
crue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.