Corse : 21 000 foyers privés d'électricité après la tempête de lundi

L'Île de Beauté a été frappée par des vents violents de plus 150 km/h, de quoi faire des dégâts et provoquer des coupures d'électricité massives.

FRANCE 2

L'alerte rouge aux vents violents a été levée mardi 30 octobre au matin en Corse. Lundi, l'île s'est barricadée pour affronter les intempéries et la tempête Adrian. Les aéroports ont été fermés, les vols annulés et l'ensemble des transports en commun interrompus. Il n'y a pas eu de pertes humaines, mais une dizaine de blessés a été recensée. Jonché de débris, le front de mer d'Ajaccio est méconnaissable. Quelques heures plus tôt, le port n'offrait plus de refuges aux bateaux de plaisance.

"On ne maîtrise rien"

"C'est dangereux pour le personnel. Parce que là, on ne maîtrise rien", expliquait Charles Angeletti, sapeur-pompier, en pleine tempête. À Bastia, la mer a envahi le centre-ville. Le pic de la tempête, entre 17h et 19h, a vu les vents dépasser les 150 km/h. Des conditions qui ont plongé 21 000 foyers corses dans le noir, privés d'électricité.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le port d\'Ajaccio (Corse-du-Sud) a souffert du passage de la tempête Adrian, le 29 octobre 2018.
Le port d'Ajaccio (Corse-du-Sud) a souffert du passage de la tempête Adrian, le 29 octobre 2018. (JEAN-PIERRE BELZIT / MAXPPP)