"Compliqué" : quand le porte-parole du ministère de l'Intérieur manque de vocabulaire

Invité de Bruce Toussaint puis de Samuel Étienne pour Franceinfo, le porte-parole du ministère de l'Intérieur Frédéric de Lanouvelle s'est montré peu inventif lorsqu'il s'est agi de décrire la situation de ces derniers jours en Ile-de-France. En un mot : "compliqué".

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Compliqué. Les chutes de neige qui se sont abattues cette semaine sur la région parisienne ont créé des complications un peu partout. La nationale 118 a été fermée, prenant au piège des centaines d'automobilistes pendant toute une nuit, les trains de banlieue ont pris beaucoup de retard (quand ils n'ont pas été annulés) et les urgences sont pleines d'accidentés du verglas depuis le 8 février au matin.

"Compliqué"

Pour décrire cette situation chaotique presque sans précédent, le porte-parole du ministère de l'Intérieur Frédéric de Lanouvelle n'a pas fait preuve d'une grande imagination stylistique, comme a pu le noter Franceinfo. Dans la matinale de Bruce Toussaint il déclare : "c'est compliqué, c'est compliqué en ce moment, je sais que c'est compliqué" avant de préciser que tout est mis en oeuvre pour "sortir de cette situation compliquée le plus vite possible". Un peu plus tard, face à Samuel Étienne, il précise que "oui, la situation était compliquée" avant de nuancer "mais la situation, elle est compliquée". Le porte-parole du ministère de l'Intérieur finit par relativiser : "c'est juste une situation compliquée, les choses vont heureusement en s'améliorant". 

 Une jeune femme descend les pentes de la butte Montmartre à ski aux abords de la Basilique du Sacré Cœur, mardi 6 février 2018. 
 Une jeune femme descend les pentes de la butte Montmartre à ski aux abords de la Basilique du Sacré Cœur, mardi 6 février 2018.  (MAXPPP)