Cet article date de plus de trois ans.

Comment suivre les crues près de chez vous ?

Un outil est particulièrement utile pour suivre le niveau des cours d'eau dans votre région : le site Vigicrues.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Un homme s'approche de la Seine en crue à Paris, le 23 janvier 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Plusieurs communes ont déjà les pieds dans l'eau. Si la pluie se fait plus rare, les inondations menacent toujours, mercredi 24 janvier, une quinzaine de départements. Météo France a en effet placé en vigilance orange "crues-inondations" l'Aube, le Doubs, le Jura, la Marne, la Haute-Marne, la Meuse, la Saône-et-Loire, Paris, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Yonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise.

>> Suivez l'évolution de la situation avec notre direct

Le niveau de la Seine monte encore, obligeant les services de l'Etat à prendre plusieurs mesures. Le pic est attendu d'ici la fin de la semaine et pourrait atteindre 5,80 à 6,20 mètres. Pour suivre une crue en temps réel, il existe diverses possibilités : franceinfo vous détaille lesquelles.

Via les données en temps réel de Vigicrues

Si vous voulez suivre la situation près de chez vous, il existe un outil à connaître : le site de Vigicrues, rattaché au ministère de la Transition écologique et solidaire. Ce réseau, créé en 2003, compte 3 000 stations de mesures réparties sur tout le territoire dont 1 700 affichent des données en temps réel. Vigicrues surveille 22 000 km de cours d'eau, "ce qui représente les 3/4 des habitants qui peuvent être concernés par des inondations", estime Joël Hoffman, le directeur adjoint de Vigicrues. 

Lorsque vous arrivez sur le site de Vigicrues, apparaît d'emblée la carte des cours d'eau en France et leur niveau de vigilance. "On utilise les mêmes couleurs que Météo France, soit vert, jaune, orange et rouge. Elles correspondent au niveau de risque", explique-t-il. Vous pouvez ensuite cliquer sur une zone en particulier ainsi que sur des points plus précis qui correspondent à "une station de mesure avec les niveaux d'eau".

La carte de Vigicrues, actualisée en temps réel, le 24 janvier, à 15h46. (VIGICRUES)

Vous pouvez aussi vous servir de l'outil de géolocalisation en haut à droite qui vous situera immédiatement sur la carte. Cependant, impossible d'avoir les données pour sa commune. "La géolocalisation est approximative. Néanmoins, il est intéressant de ne pas se préoccuper uniquement de ce qui se passe sur sa commune."

Les inondations sont des phénomènes qui se propagen. Il faut s'intéresser à ce qui se passe en amont. Par exemple, pour Paris, il faut regarder la Marne, l'Yonne et la Seine.

Joël Hoffman

à franceinfo

Vigicrues ne se contente pas de publier des données chiffrées sur les crues. Le réseau publie aussi, comme peut le faire Météo France, un bulletin national mais également des bulletins locaux. Les internautes peuvent alors consulter les conseils de comportement à adopter et les conséquences possibles de la situation. Cela vous permet d'obtenir les prévisions sur les différents cours d'eau, comme ici pour la Seine au niveau de la capitale (PDF).

Via les alertes des préfectures ou des mairies 

Vigicrues est un outil qui émet des vigilances. A ne pas confondre avec les alertes émises pas les autorités, à savoir les préfets et les maires. "Dans des petites municipalités, le maire peut aller voir directement ses administrés pour les prévenir tandis que dans des communes de plus grande taille, il peut y avoir l'envoi de SMS automatiques ou un avertissement sur le site des mairies", illustre Joël Hoffman.

Pour les cours d'eau qui ne sont pas surveillés par Vigicrues, il existe un autre site, non accessible au public, et mis en place en mars 2017, nommé Vigicrues flash, qui permet de surveiller quelque 30 000 km de cours d'eau. Ce service a été conçu pour alerter les préfectures et les mairies qui prendront elles-mêmes la décision de communiquer auprès des populations.

Vous pouvez ainsi consulter régulièrement les sites internet de votre mairie et de votre préfecture, ainsi que les comptes Twitter de ces derniers. Ceux de la Ville de Paris ou de la préfecture de police livrent ainsi toutes les informations concernant la crue dans la capitale. Il peut être aussi utile de surveiller les comptes des lignes des transports potentiellement affectées, comme celles du RER C ou de la ligne 7 du métro.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.