Chine : les inondations dans le nord du pays ont fait 78 morts depuis la fin du mois de juillet, selon un nouveau bilan des autorités

Ces intempéries exceptionnelles sont la conséquence du typhon Doksuri, rétrogradé en tempête après avoir frappé les Philippines voisines, qui a balayé le nord de la Chine.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Deux personnes sur un scooter dans une rue inondée de Zhuozhou (Chine), le 9 août 2023. (JADE GAO / AFP)

Le bilan des pluies diluviennes qui s'abattent sur le nord de la Chine, provoquant de graves inondations, ne cesse de s'alourdir. Les autorités ont annoncé, vendredi 11 août, qu'au moins 78 personnes sont mortes depuis le début des intempéries, le 31 juillet. Dans le détail, 29 personnes sont décédées depuis le 10 août, tandis que 16 autres sont toujours portées disparues dans la province du Hebei (nord), selon le dernier décompte donné vendredi par la chaîne d'Etat CCTV, citant les autorités.

Au moins 33 personnes, dont deux secouristes, sont mortes à Pékin dans une violente tempête et des inondations survenues fin juillet. Quatorze personnes sont décédées dans la province de Jilin, dans le nord-est du pays, après des pluies torrentielles la semaine dernière. Vendredi, l'agence de presse d'Etat Chine nouvelle a rapporté qu'une autre équipe de contrôle des inondations avait été envoyée dans la province voisine du Liaoning, où "la situation locale en matière d'inondations reste grave". Deux morts ont été pour l'heure constatées.

Ces intempéries exceptionnelles sont la conséquence du typhon Doksuri, rétrogradé en tempête après avoir frappé les Philippines voisines, qui a balayé le nord de la Chine. La capitale Pékin a ainsi enregistré autour du 1er août ses plus importantes précipitations depuis 140 ans.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.